Info franceinfo Explosion sur le Dakar : aucun enquêteur français n’a encore pu se rendre en Arabie Saoudite

Des négociations très difficiles tant diplomatiques que judiciaires sont en cours pour qu’une équipe de la DGSI puisse se rendre à Djeddah, lieu de l'explosion dans laquelle un pilote français a été grièvement blessé.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée du bivouac accueillant les compétiteurs du Darkar-2022 à Djeddah, en Arabie saoudite. (FRANCK FIFE / AFP)

Vingt jours après l’explosion à Djeddah, en Arabie Saoudite, qui a touché un véhicule du Dakar-2022 et blessé un pilote français, aucun enquêteur français n’a encore pu se rendre en Arabie Saoudite, a appris franceinfo mardi 18 janvier de source proche du dossier. Le parquet national antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête préliminaire le 4 janvier dernier mais n'a pas encore pu entamer l’examen des éléments à disposition des autorités saoudiennes.

Des négociations très difficiles tant diplomatiques que judiciaires sont en cours pour qu’une équipe de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), chargée des investigations, puisse se rendre à Djeddah, le lieu de l’explosion qui a grièvement blessé aux jambes le pilote de l'équipe Sodicars, Philippe Boutron, le 30 décembre 2021.

Toujours pas de revendications

Elle doit encore examiner le véhicule de l’équipe Sodicars en partie éventré, savoir si la police saoudienne a retrouvé ou non des traces d’explosif sous le plancher du véhicule et visionner la vidéo prise par l’une des caméras de surveillance de l’hôtel Donatello où résidait l’équipe française visée. Cette vidéo, selon nos informations, montrent trois ou quatre individus s’affairer autour du véhicule avant les faits. L'ensemble de l'équipe SODICARS RACING a été entendu ce lundi à Bordeaux par des enquêteurs de la DGSI. Les membres de l'équipe ont remis des documents aux enquêteurs, en l'occurence des photos de la voiture 4x4 après l'explosion, selon une source proche du dossier. Tous les participants du Dakar sont rentrés en France en fin de semaine dernière.

Sollicité par franceinfo, le parquet antiterroriste ne fait aucun commentaire sur l’état d’avancement de l’enquête. Il ne confirme pas non plus l’absence de revendication dans cette affaire. Une donnée qui interroge les enquêteurs car les attentats contre des intérêts français à l’étranger sont en général très vite revendiqués.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye raid Dakar 2022 (ex Paris - Dakar)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.