Malgré les nouvelles aides, le monde de la culture reste en colère

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Culture en colère
Article rédigé par
M-P. Degorce, C. de Chassey - franceinfo
France Télévisions

Depuis un an, le monde culturel est confronté à la crise du Covid-19. De nombreux artistes veulent faire réagir les pouvoir publics. Et si de nouvelles aides ont été annoncées, la grogne demeure. 

Depuis mardi 9 mars, le théâtre de la Colline (Paris) est occupé. La mobilisation se poursuit donc avec des dizaines d'apprentis comédiens. Malgré les annonces du gouvernement, les manifestants demandent la réouverture de lieux culturels : "Les lieux de culture, on les a rouverts en début de saison, avec des règles très strictes, le masque, une distance entre les sièges. Cela s'est toujours très bien déroulé. Des études scientifiques ont montré qu'il y avait un taux d'incidence extrêmement bas", rappellent deux élèves en art dramatique.

La réponse de la ministre ne satisfait pas

20 millions d'euros vont être débloqués pour les artistes débutants ou petites troupes de musique, de danse ou de théâtre privés de recettes. Le gouvernement veut aussi assurer les prestations maladie des intermittents, mais aucun engagement sur le renouvellement de l'assurance chômage. Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, avait annoncé en début de semaine ce soutien financier et la non-reprise des spectacles. Mais pour la CGT, le compte n'y est pas. Elle a appelé à occuper les lieux culturels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.