Débarquement : Emmanuel Macron rend hommage à un jeune résistant

Présent à l'ouverture des commémorations du Débarquement à Portsmouth (Royaume-Uni) mercredi 5 juin, Emmanuel Macron a lu la lettre d'un résistant fussillé à 16 ans. 

FRANCE 2

C'est une cérémonie en grande pompe. Mercredi 5 juin à Portsmouth (Royaume-Uni), de nombreux dirigeants internationaux se sont réunis pour commémorer les 75 ans du Débarquement. Emmanuel Macron a notamment pris la parole, en choisissant de lire une lettre d'Henri Fertet, un jeune résistant mort à seulement 16 ans. "Il avait été arrêté par les Allemands et détenu pendant plus de quatre-vingts jours. Il a finalement été fusillé. Sur lui avait été retrouvée une lettre très émouvante adressée à sa mère, dans laquelle il disait ne pas avoir peur de la mort", rapporte le journaliste Arnaud Comte depuis Portsmouth.

Des anonymes à l'honneur

Avant cette lecture du président de la République, Donald Trump avait lui aussi choisi de lire les mots d'un résistant. "C'est une façon de rendre hommage à ces anonymes qui se sont battus, qui ont donné leur vie pour libérer la France", conclut Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 5 juin 2019, lors des cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth (Royaume-Uni).
Emmanuel Macron, le 5 juin 2019, lors des cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth (Royaume-Uni). (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)