Débarquement du 6 juin 1944 : revivez l'hommage de Macron aux résistants fusillés à Caen

Franceinfo et les rédactions de France Télévisions se mobilisent pour vous faire vivre les commémorations du 75e anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie.

L\'armée britannique lors des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth (Royaume-Uni), le 5 juin 2019.
L'armée britannique lors des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement à Portsmouth (Royaume-Uni), le 5 juin 2019. (KAY NIETFELD / DPA)
Ce qu'il faut savoir

La France s'apprête à commémorer le 75e anniversaire du Débarquement allié, le 6 juin 1944 en Normandie, où de nombreux chefs d'Etat sont attendus aux côtés de vétérans bientôt centenaires. Les commémorations débutent mercredi 5 juin avec une cérémonie britannique à Portsmouth, en présence d'Emmanuel Macron et de la reine d'Angleterre. Franceinfo et les rédactions de France Télévisions se mobilisent pour vous faire vivre en direct les cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie.

>> Ce direct est terminé. Suivez dans ce live les commémorations du jeudi 6 juin

Cérémonie internationale. Elle est organisée à Portsmouth, sur la côte sud de l'Angleterre, à partir de 11 heures. Elle sera à suivre en direct sur France 2. 

Déjeuner de chefs d'Etat et de gouvernement. A 13 heures, les chefs d'Etat et de gouvernement invités se retrouveront pour un déjeuner officiel. 

Embarquement de vétérans pour la Normandie. La reine Elizabeth II, Emmanuel Macron et Donald Trump assisteront à l'embarquement des vétérans britanniques qui rejoindront la France en bateau. 

Hommage à la Résistance. Dans la foulée, Emmanuel Macron présidera, à 18 heures, une cérémonie en mémoire des 80 à 85 membres de la Résistance fusillés à la maison d'arrêt de Caen (Calvados). Leurs corps n'ont jamais été retrouvés et 71 hommes seulement ont été identifiés.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #DEBARQUEMENT

22h32 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas manquer sur notre site aujourd'hui :

Ce reportage aux côtés d'un archéologue amateur, passionné par la bataille de Normandie.

Cette vidéo sur les serres de tomates bretonnes et leur halo fluo.

Notre article sur la différence de moyens entre le football féminin et masculin.

21h46 : A bord d'un navire de croisière, 300 vétérans ont quitté Portsmouth à destination des plages du débarquement. Voici une image de leur départ.



(Glyn KIRK / AFP)

19h13 : Emmanuel Macron dépose une gerbe de fleurs à la mémoire des résistants fusillés à la prison de Caen. Vous pouvez regarder la cérémonie en direct sur franceinfo.

18h58 : "On grandit très vite". Soldat à 17 ans, l'Américain Bill Sisk a raconté son débarquement et sa guerre à franceinfo.

(FRANCE INFO)

18h30 : Emmanuel Macron est à Caen, pour un hommage aux résistants fusillés à la maison d'arrêt. Vous pouvez suivre la cérémonie en direct sur franceinfo.



(FRANCE INFO)

18h20 : Il est le premier Français tué pendant le débarquement. Notre blogueur Jean-Christophe Piot vous raconte dans cet article l'histoire du caporal Emile Bouétard, parachuté en Bretagne pour freiner le transfert vers la Normandie des renforts allemands.




(DR)

18h15 : Il est 18 heures à la montre. Faisons un nouveau point sur l'actualité :

• Donald Trump, Emmanuel Macron, la reine Elizabeth II mais aussi Angela Merkel et Justin Trudeau étaient à Portsmouth, cet après-midi, pour célébrer le 75e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944. A la mi-journée, le président français a lu la lettre d'adieu d'un jeune résistant à ses parents, fusillé à l'âge de 16 ans. Les hommages continuent ce soir. Suivez notre direct.

• Il n'y a pas eu match cet après-midi à Roland-Garros. Les quatre derniers quarts de finale ont été annulés à cause de la pluie. Suivez notre direct.


• Le domicile de Gérard Collomb et la mairie de Lyon ont été perquisitionnés ce matin, dans le cadre d'une enquête sur de possibles détournements de fonds publics au profit de son ancienne compagne. Notre article.

• Météo France place 11 départements du nord-est de la France en vigilance orange aux orages. Les détails dans notre article.

17h41 : A Caen, tout est prêt pour accueillir le chef de l'Etat. Il est attendu sur place à 18 heures pour rendre hommage aux résistants (entre 70 et 80) que la Gestapo a fait exécuter dans les courettes de la maison d'arrêt en 1944. Leurs corps n'ont jamais été retrouvés.

16h32 : La journée s’achèvera par l’embarquement vers 18h30 de 300 vétérans à bord du MV Boudicca. Ce navire a spécialement affrété par la Royal British Legion pour les conduire en Normandie.

16h23 : Les commémorations ne sont pas terminées pour aujourd'hui. A 17 heures, une cérémonie de la réconciliation aura lieu au cimetière allemand de La Cambe, près de Bayeux, en présence de deux vétérans allemands et de plusieurs ambassadeurs. Le lieu n'est pas choisi au hasard : 21 300 soldats allemands y sont enterrés.

16h52 : Il est l’un des derniers soldats américains ayant participé au Débarquement à être encore vivant.Tom Rice a ressauté comme il l’avait fait au même endroit il y a 75 ans à Carentan (Manche). Ce vétéran américain, qui aura 98 ans le 15 août prochain, a effectué un saut en parachute, en tandem dans le ciel normand en portant un drapeau de son pays. "Je me sens super", a-t-il lâché à l'atterrissage. Si vous avez raté ce moment plein d'émotion, voici les images :




(FRANCEINFO)

15h51 : Cela n'empêche pas la Russie d'avoir son avis sur ces célébrations. La porte-parole de la diplomatie russe estime à l'instant qu'il ne faut pas "exagérer" l'importance du Débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie. En clair, dit-elle, sans "les efforts titanesques de l'Union soviétique", "cette victoire n'existerait tout simplement pas".

16h34 : Considérons que la guerre qui a éclaté en 2014 entre les séparatistes prorusses et les forces loyalistes ukrainiennes est passée par là. La Russie est en effet toujours sous le coup de sanctions de l’Union européenne pour son implication dans ce conflit.

16h02 : Chers @Xado, @Max, @Xavhub, vous touchez là une question sensible. Le président russe Vladimir Poutine était bien présent pour le 70e anniversaire du Débarquement. Mais il n'a en effet pas été convié aux célébrations cette année. Article ici.



(AFP)

15h40 : Bonjour, pas de Vladimir POUTINE pour les cérémonies du débarquement ??

15h40 : Bonjour France Info. La Russie ne participe pas à cette cérémonie ? Vladimir Poutine était pourtant bien présent il y a 5 ans lors du 70e anniversaire du débarquement non ?

15h40 : Pourquoi Vladimir Poutine n'est pas présent ?

15h25 : Très très émouvant ! A 16 ans, quelle écriture, quel courage, quelle leçon !

15h20 : Cher @franck, vous devez faire référence à la lettre d'adieu que le jeune résistant Henri Fertet a envoyée à ses parents avant d'être fusillé en 1943. "Je meurs pour ma patrie. Je veux une France libre et des Français heureux", écrit-il notamment. Si vous ratez ce joli moment, c'est ici :

(FRANCEINFO)

15h18 : Bonjour franceinfo, avez-vous quelque part la séquence où Macron lit la lettre du jeune fusillé s'il vous plaît ?

14h43 : Bonjour @Chantal. Vous n'êtes pas la première à me poser la question. Pourquoi cet endroit ? Parce que c’est dans ce port du sud de l’Angleterre que la flotte alliée s’était rassemblée avant de traverser la Manche. Vous savez tout !

14h43 : Pourquoi la cérémonie du 75e anniversaire a lieu à Portsmouth au fait ?

14h04 : Il est 14 heures à ma montre. Avant de reprendre le travail, faisons un nouveau point sur l'actualité :

• Donald Trump, Emmanuel Macron, la reine Elizabeth II et 300 vétérans sont réunis à Portsmouth pour célébrer le 75e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944. A la mi-journée, le chef de l'Etat français a lu la lettre d'adieu d'un jeune résistant à ses parents, fusillé à l'âge de 16 ans.

• Le domicile de Gérard Collomb et la mairie de Lyon ont été perquisitionnés ce matin, dans le cadre d'une enquête sur de possibles détournements de fonds publics au profit de son ancienne compagne. Notre article.


• Si le ciel ne nous tombe pas sur la tête, suite et fin des quarts de finale cet après-midi. Au programme Halep-Anisimova et Keys-Barty chez les dames, Djokovic-Zverev et Thiem-Khachanov chez les hommes.

• Météo France place 11 départements du nord-est de la France en vigilance orange aux orages. Les détails dans notre article.

13h40 : Vous croyez que tout ce qui à rapport au Débarquement et à la bataille de Normandie est connu ? Pas exactement. Des passionnés de cette période et de cette région fouillent les archives et les zones de combats pour retracer, heure par heure, les affrontements qui ont secoué cette région. J'ai rencontré l'un deux. Voici mon reportage.



(BAPTISTE FLOTTE)

13h12 : Pas tout à fait encore, @anonyme ! Theresa May démissionnera officiellement de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur et de Première ministre, le 7 juin, c'est-à-dire vendredi. Elle a donc toute sa place dans la tribune.

13h10 : Je croyais que Theresa May avait démissionné ?

13h09 : "Je meurs pour ma patrie. Je veux une France libre et des Français heureux." Moment d'émotion il y a quelques instants à la tribune de Portsmouth lorsqu'Emmanuel Macron a lu la lettre d'adieu du jeune résistant Henri Fertet à ses parents. ll n'avait que 16 ans lorsqu'il a été fusillé le 25 septembre 1943. Voici la séquence :




(FRANCEINFO)

13h01 : Il y a quelques instants, c'est Donald Trump qui a pris la parole face au public, en lisant un message du président américain de l'époque, Franklin D. Roosevelt. Pour l'anecdote, le président américain adore ces cérémonies militaires. Il regrette d'ailleurs qu'on n'en fasse pas plus aux Etats-Unis.





(FRANCEINFO)

12h55 : Voici d'ailleurs d'autres photos des chefs d'Etat et de gouvernement qui assistent à la cérémonie. Vous devriez tous les reconnaître.








(AFP)

12h53 : Si, si @anonyme, la chancelière allemande est bien assise en tribune, comme le montre cette photo de l'AFP.



(AFP)

12h53 : Mais Angela Merkel n'est pas là ?

12h59 : Dans quelques minutes, Emmanuel Macron va prendre le micro pour lire la lettre d'adieu d'Henri Fertet à ses parents. Le jeune homme n'avait que 16 ans lorsqu'il a été fusillé le 25 septembre 1943 parce que résistant.

12h28 : Emmanuel Macron est assis à côté de Theresa May, comme le montre cette photo.



(FRANCEINFO)

12h43 : Donald Trump, Emmanuel Macron, Theresa May, la reine du Royaume-Uni, Justin Trudeau... Les chefs d'Etat et de gouvernement prennent place les uns après les autres dans la tribune installée à Portsmouth, en Angleterre. Regardez la cérémonie en direct vidéo.

12h02 : On fait le point sur l'actualité :

• Donald Trump, Emmanuel Macron, la reine Elizabeth II et 300 vétérans se réunissent à Portsmouth pour les célébrations du 75e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944. Vous pouvez suivre la cérémonie dans notre direct, avec France 2. Tous nos articles sur le sujet sont à retrouver dans ce lien.

• Renault envisage des poursuites contre son ancien patron emblématique Carlos Ghosn après avoir révélé hier soir qu'il avait engagé 11 millions d'euros de "dépenses suspectes" au sein d'une filiale commune avec Nissan basée aux Pays-Bas.

• Météo France place 11 départements du nord-est de la France en vigilance orange aux orages. Les détails dans notre article.

• Le syndicat national du jeu vidéo (SNJV) a présenté les trophées Pégase, une vingtaine de prix pour récompenser les meilleurs jeux vidéo qui seront décernés en 2020 par l'Académie des arts et techniques du jeu vidéo.

11h51 : L'édition spéciale de France 2 vient de commencer. Vous pouvez la suivre dans notre direct.

11h49 : La cérémonie d'hommage aux soldats amérindiens à Omaha Beach vient de se clore. Le 6 juin 1944, 175 Amérindiens y avaient débarqué, rappelle LCI. Un journaliste de Ouest-France est sur place.

11h45 : Voici quelques photos prises lors des différentes cérémonies en Normandie, à Carentan et Longues-sur-Mer.







(Ludovic MARIN / AFP)

11h40 : "On pose une hypothèse, on observe et on conclut", rien de plus. Pas question de se laisser embarquer dans des théories non vérifiées ou nées d'un simple sentiment. "Mais attention, c'est notre analyse. Nous ne proposons pas une vérité absolue. On peut débattre, si c'est argumenté", précise Baptiste Flotté. (BAPTISTE FLOTTE / FREDERIC DEPRUN / EDITIONS HEIMDAL)

11h39 : "Une fois sur le terrain et à force d'expériences, nous sentons les choses. Nous savons à peu près où chercher."

Ce passionné fouille les lieux de combats de la bataille de Normandie pour combler un vide historique. Des recherches menées dans les règles de l'art où ils peuvent découvrir, aussi bien des casques, que des fragments de chars. Autant de pièces d'un puzzle qu'il recomposent ensuite dans leur livres. On vous explique tout dans cet article.

(BAPTISTE FLOTTE)

11h39 : Vous croyez que tout ce qui à rapport au Débarquement et la Bataille de Normandie est connu? Grave erreur. Des passionnés de cette période et de cette région fouillent les archives et les zones de combats pour retracer, heure par heure, les affrontements qui ont secoué cette région. J'ai rencontré l'un deux. Voici mon reportage.

(BAPTISTE FLOTTE)

11h29 : "Quand on a vu les barges arriver, des centaines de bateaux, on a quand même pris peur." France 3 a rencontré Henri Halluin, un habitant de Normandie qui a assisté au débarquement des Alliés. Il a fait partie des milliers de civils à fuir les côtes pour tenter de se mettre à l'abri dans les terres.

11h18 : Des premiers sauts en parachute ont eu lieu à Carentan (Manche). L’ancien secrétaire d’État des États-Unis, John Kerry, doit visiter le Musée Airborn consacré aux planeurs et parachutistes américains.

11h11 : Franceinfo et les rédactions de France Télévisions se mobilisent pour vous faire vivre les commémorations du 75e anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie. Vous pouvez les suivre dans notre direct.

Cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvado), le 24 septembre 2018.


(DAMIEN MEYER / AFP)