"Star Wars", "Les bronzés font du ski", Hitchcock, Tati : en salle, DVD ou beaux livres, le cinéma est aussi sous le sapin

Les fêtes de fin d’année sont toujours propices au cinéma : films pour les fêtes, DVD, coffrets et autres monographies sont sur leur 31.

\"Les Bronéés font du ski\" : le coffret vidéo du 40e anniversaire (2019).
"Les Bronéés font du ski" : le coffret vidéo du 40e anniversaire (2019). (Jacky Bornet / STUDIOCANAL)

La saga culte Star Wars, le film Les bronzés font du ski qui fête ses 40 ans,  l'oeuvre de Jacques Tati et de Alfred Hitchcock, la guerre au cinéma : films, DVD et beaux livres brillent pour les fêtes. Voici une sélection à offrir ou pour soi-même, pour le plaisir d’offrir et de recevoir.

Films de fête

Le père Noël est cette année un Jedi : Star Wars - Episode 9 : L'Ascension de Skywalker boucle la saga. La fin de trois trilogies étendues sur 42 ans (1977-2019), la plus grosse franchise de tous les temps. Au-delà des chiffres, c'est la fin d'un mythe, d'un cycle phare de la pop culture. Une seule projection de presse la veille de sa sortie le 18 décembre en France (trois jours avant les Etats-Unis), et une avant-première au Grand Rex tonituante : le secret aura été bien gardé jusqu'au dernier moment et créé l'événement de cette fin d'année.

Walt Disney France

Bien d'autres films se glissent sous le sapin. Disney (qui produit Star Wars) a sorti La Reine des neiges II, son dessin animé de fin d’année, depuis le 20 novembre. Jumanji : Next Level lui fait de la concurrence, mais la vraie classe, c’est de sortir Cats le 25 décembre pile : l’adaptation filmée de la célèbre comédie musicale. Les grosses machines américaines occupent le marché de Noël. 

Côté français, le dessin animé Le Voyage du prince a la cote, Docteur ? comédie avec Michel Blanc qui se passe une nuit de Noël, est tout indiqué, La Vérité (25 décembre), qui réunit le duo Deneuve-Binoche en mère et fille, est très bien accueilli par la critique. Le Meilleur reste à venir (Luchini/Bruel) est un good feel movie festif. Les amateurs de films noirs ont un beau cadeau avec Brooklyn Affairs. On pense aussi à Proxima sur une astronaute et sa fille, avec Eva Green. Sinon It Must Be Heaven du Palestinien Elia Souleiman, dans la veine de Jacques Tati, fait aussi travailler les neurones, avec un titre parfait pour Noël.

"War Stories", un combo livre/DVD somptueux

War Stories est constitué de deux coffrets consacrés aux films de guerre qui rassemblent une monographie et douze DVD. Exceptionnel dans le nombre de films et leur sélection exigeante, édité par So Films (excellente revue de cinéma), War Stories est une somme. Depuis A l’Ouest rien de nouveau (1930) à Le 15h17 pour Paris (2018) : la guerre au cinéma en 100 films analysés, de la Première Guerre mondiale au terrorisme islamiste.

Le coffret livres DVD \"War Stories\" de Sofilm.
Le coffret livres DVD "War Stories" de Sofilm. (Sofilm)

Voici les douze films en DVD : Les Sentiers de la Gloire, Tu ne tueras point, L’Armée des ombres, Le Fils de Saul, la 317e Section, Voyage au bout de l’enfer, La Chute du faucon noir, Démineurs, Green Zone, Timbuktu,  Ni le ciel, ni la Terre, Un jour dans la vie de BillyLynn. On en rêvait, So Film l’a fait.

DVD / Blu Ray

Si l’on veut rire pour les fêtes, la sortie anniversaire en vidéo des Bronzés font du ski est incontournable. Ce deuxième film de Patrice Leconte avec la bande du Splendid réussissait en 1979, il y a 40 ans tout ronds, à être meilleur que le premier, Les Bronzés, de 1978.

\"Les Bronzés font du ski\" de Patrice Leconte (1978)
"Les Bronzés font du ski" de Patrice Leconte (1978) (STUDIOCANAL)

La sortie vidéo est des plus classes : coffret DVD/Blue Ray, rempli de goodies (sac, badges, cartes postales). Film culte, cadeau collector, succès garanti, chez StudioCanal.

Film invisible depuis des lustres : Un homme nommé cheval (1970), de Elliot Silverstein, avec Richard Harris est un western essentiel sur la réhabilitation de la cause amérindienne aux Etats-Unis. Premier film parlé en sioux, il a fait les beaux jours du western contestataire des années 70 avec Soldat bleu, Little Big Man et Jeremiah Johnson.

\"Un homme nommé cheval\" (1970) de Elliot Sylverstein : la jaquette du DVD.
"Un homme nommé cheval" (1970) de Elliot Sylverstein : la jaquette du DVD. (CARLOTTA FILMS)

En bonus, l'excellente interview du réalisateur Elliot Silverstein qui rétablit quelques vérités sur les critiques dont a fait l’objet le film à sa sortie. Avec des images sublimes sur un bon scénario : un grand western, chez Carlotta.

Très bonne idée de Sidonis de rééditer en coffret et à l'unité des films de Ray Harryhausen, magicien des effets spéciaux. On le retrouve dans ses classiques : Jason et les Argonautes, le 7e Voyage de Sinbad, Le Voyage fantastique de Sinbad, Sinbad et l’œil du tigre, et L’Ile mystérieuse.

Le coffret Ray Harryhausen.
Le coffret Ray Harryhausen. (Sidonis)

Disponibles en combo DVD/Blu-Ray, ces films de fantasy qui enchanteront les enfants et les grands, séduisent par leurs récits exotiques et leurs effets spéciaux merveilleux. Ils mélangent prises de vues réelles et maquettes animées et ont créé la vocation chez les plus grands spécialistes d'effets spéciaux, sans parler d'un certain Tim Burton. Des splendeurs inégalées, idéales pour les fêtes.

Même chose pour Les Vieilles légendes tchèques de Jiri Trnka, enfin visibles grâce à l’éditeur Artus qui œuvre à la sauvegarde du patrimoine le moins (re)connu du cinéma. Etonnant que Trnka ne réapparaisse que si tard. Ses Vieilles légendes tchèques (1953) sont un chef d’œuvre de l’animation. 

Le coffret \"Les Vieilles légendes tchèques\" de Jiri Trnka.
Le coffret "Les Vieilles légendes tchèques" de Jiri Trnka. (Artus Films)

Tout en décors miniatures peints et maquettés, le petit plateau s’anime d’une foule de personnages qui retracent les légendes de la fondation de l’identité tchèque. Situé au Moyen-Age, la magie apporte au film une dimension d’héroïc fantasy semblable à celle de Game of Thrones. Espérons que ce chef-d’œuvre réhabilité ouvrira les portes à la sortie du reste de l’œuvre inégalée de Trnka. 

Beaux livres

L’Intégrale Jaques Tati chez Taschen est la plus belle monographie de cinéma de cette fin d’année. L’objet est en soi une œuvre d’art. Dans un coffret très graphique, cinq volumes évoquent Tati : Tati Explore, Tati Parle, Tati travaille, Tati filme, Tati écrit. Autant d’ouvrages dont les angles couvrent tout son œuvre et son approche du cinéma.

Le coffret \"L\'Intégrale Jacques Tati\" aux édition Taschen.
Le coffret "L'Intégrale Jacques Tati" aux édition Taschen. (TASCHEN)

Jour de fête (1949), Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), Mon oncle (1958), Playtime (1967), Trafic (1971) : en cinq films, Jacques Tati s’est hissé au Panthéon du cinéma en créant une œuvre unique dans la continuité des Max Linder, Chaplin et Keaton, et au côté de son complice Pierre Etaix. Des noms qui parcourent une monographie exigeante, avec une iconographie exceptionnelle.

Le splendide ouvrage Cinéma et peinture de Joëlle Moulin est enfin réédité chez Citadelle. Si le cinéma est souvent identifié à des photographies animées, le 7e art a plus à voir avec la peinture que la photo.

\"Cinéma et peinture\" de Joëlle Moulin : première de couverture.
"Cinéma et peinture" de Joëlle Moulin : première de couverture. (Citadelles)

Les frères Lumière étaient des amis de Renoir et Monet. Leurs films paysagistes ou leurs scènes de genre renvoient à leurs toiles. Joëlle Moulin, aidée d’une iconographie de toute beauté établit les rapprochements entre toiles de maître et cinéma. On retrouve une œuvre de Rothko chez John Ford, l’estampe japonaise et Van Gogh chez Kurosawa, Dali chez Hitchcock et Edward Hopper chez Wenders… Un des plus beaux livres sur le cinéma.

Il y avait le livre d’entretiens Truffaut-Hitchcock (Editions du Chêne), il y aura désormais Hitchcock : tous les films de Paul Duncan, qui a dirigé plus de 50 livres sur le cinéma chez Taschen. Depuis 1925 et ses premières réalisations muettes anglaises, jusqu’à Complot de famille, son dernier film américain en 1976 : tout l’œuvre d’Alfred Hitchcock.

\"Alfresd Hitchcock - Tous les films\" de Paul Duncan : première de couverture.
"Alfresd Hitchcock - Tous les films" de Paul Duncan : première de couverture. (TASCHEN)

La priorité est donnée à la photo, avec le maximum de documents répertoriés sur chaque film : affiches, photos de plateau et d’exploitation. Le parfait complément du livre d'entretiens avec Truffaut. Images rares et célèbres se succèdent pour illustrer une filmographie unique, celle d'un des plus grands réalisateurs du monde : The Lodger, Rebecca, Vertigo, Psycho, Les Oiseaux, ses propres remakes (Une femme disparaît, L’Homme qui en savait trop, Les 39 marches). Un cinéaste exceptionnel tout en images d’exception.