Cet article date de plus d'un an.

Tour de France 2023 : Mark Cavendish contraint à l'abandon après une chute lors de la 8e étape

Le sprinteur britannique, co-détenteur du record de victoires d'étape sur le Tour de France, a chuté entre Libourne et Limoges, samedi.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Mark Cavendish en souffrance après sa chute sur le Tour de France, le 8 juillet 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Un ascenseur émotionnel terrible. Un jour après avoir frôlé la victoire (et le record de succès sur le Tour) à Bordeaux, Mark Cavendish a été contraint à l'abandon après une chute, samedi 8 juin, lors de la 8e étape du Tour de France entre Libourne et Limoges. Son équipe Astana a indiqué, samedi soir sur Twitter, qu'il souffrait d'une fracture de la clavicule droite.

Mark Cavendish a chuté au kilomètre 136. Souffrant de l'épaule droite, le sprinteur britannique ne reprendra pas la route du Tour. C'était sa dernière Grande Boucle et il ne pourra donc pas battre le record de victoires d'étapes de Eddy Merckx.
Etape 8 : Mark Cavendish chute et abandonne Mark Cavendish a chuté au kilomètre 136. Souffrant de l'épaule droite, le sprinteur britannique ne reprendra pas la route du Tour. C'était sa dernière Grande Boucle et il ne pourra donc pas battre le record de victoires d'étapes de Eddy Merckx.

Le sprinteur de l'équipe Astana, qui avait annoncé en mai qu'il prendrait sa retraite en fin de saison, a quitté la route le regard abasourdi, dans l'ambulance. Son compteur de victoires reste bloqué à 34, au même niveau qu'Eddy Merckx.

Mark Cavendish a chuté alors qu'il se trouvait au sein du peloton à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée. Son abandon a été annoncé peu de temps après. Le "Cav'" est le cinquième coureur à abandonner depuis le départ de Bilbao, après Enric Mas (Movistar), Richard Carapaz (EF), Jacopo Giuarnieri (Lotto Dstny) et Luis Leon Sanchez (Astana). 

Ce record était une obsession

Cavendish, champion du monde sur route en 2011, avait pourtant fait de ce record une obsession. Après cinq ans de galères sans aucune victoire sur le Tour, il avait signé un retour tonitruant en 2021 avec Quick Step, remportant quatre étapes et le classement par points. Mais la formation belge avait préféré se passer de ses services pour l'édition 2022, le poussant à rejoindre Astana pour une dernière danse.

Lorsqu'il a fait part de sa future retraite, lors d'une journée de repos sur le dernier Giro en mai, l'homme de l'île de Man annonçait la couleur : sur le Tour, il ne chercherait pas à "remporter juste une étape de plus", mais à lever les bras "autant que possible". Vendredi, juste après avoir failli coiffer le nouveau maître du sprint Jasper Philipsen, il a juré de "reéssayer" dès le lendemain. Son rêve a finalement été tué dans l'œuf sur les routes du Périgord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.