Tour de France 2023 : et de trois pour Jasper Philipsen qui remporte la 7e étape au sprint, Jonas Vingegaard toujours leader

Au terme d'une journée où seulement trois coureurs ont tenté leur chance à l'avant, le Belge s'est imposé au sprint, vendredi. Pas inquiété, le maillot jaune danois conserve sa tunique.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Jasper Philipsen à l'arrivée de la septième étape du Tour de France, à Bordeaux, le 7 juillet 2023. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Le roi du sprint c'est bien lui. Pour la troisième fois en trois arrivées massives, Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) s'est imposé devant une meute de poursuivants, lors de la septième étape du Tour de France entre Mont-de-Marsan et Bordeaux, vendredi 7 juillet.

Une nouvelle fois déposé sur un plateau par Mathieu van der Poel, le Belge a devancé la concurrence, Mark Cavendish (Astana Qazaqstan Team) prenant la deuxième place et Biniam Girmay (Intermarché - Circus - Wanty) la troisième. Dans une étape où le classement général n'avait pas vocation à être bouleversé, la Jumbo-Visma s'est attelée à protéger son maillot jaune Jonas Vingegaard, au point que ni Wout van Aert ni Christophe Laporte n'ont participé au sprint.

Au terme d'un sprint spectaculaire Jasper Philipsen lève les bras pour la troisième fois sur le Tour de France 2023 ! Parfaitement emmené par Mathieu van der Poel, le Belge a pris le dessus sur Mark Cavendish. Il conforte son maillot vert dans cette 7e étape du Tour de France 2023.
Etape 7 : Jasper Philipsen réalise la passe de trois juste devant Mark Cavendish Au terme d'un sprint spectaculaire Jasper Philipsen lève les bras pour la troisième fois sur le Tour de France 2023 ! Parfaitement emmené par Mathieu van der Poel, le Belge a pris le dessus sur Mark Cavendish. Il conforte son maillot vert dans cette 7e étape du Tour de France 2023. (francetv)

La logique de ce début de Tour a été respectée en Gironde. Parfaitement organisée en tête du peloton lors des derniers kilomètres, de sorte à éviter tous les pièges d'un final tortueux, la formation Alpecin-Deceuninck a récité sa partition sans fausse note dans les rues de Bordeaux. Un à un, les étages de la fusée Philipsen se sont écartés, Mathieu van der Poel laissant place à son leader à 300 mètres de l'arrivée.

Ni la tentative, un peu trop prématurée, de Mark Cavendish, ni la présence notable de Biniam Girmay n’auront suffi à le perturber. Jasper Philipsen conforte ainsi son maillot vert du classement à points (215 points) et devance toujours Bryan Coquard (Cofidis), deuxième avec 127 points.

Les étapes de plaines désertées par les échappées

Peut-être est-ce dû à la difficulté des étapes proposées aux coureurs au Pays basque et dans les Pyrénées, et au besoin du peloton de reprendre des forces, mais le constat est implacable : sur les trois étapes destinées aux sprinteurs, seuls six coureurs au total ont tenté leur chance en échappée.

Longtemps seul en tête vendredi, Simon Guglielmi (Team Arkéa Samsic) a ensuite été rejoint par Pierre Latour (TotalEnergies) et Nans Peters (AG2R Citroën Team). Finalement lâché par ses deux nouveaux compagnons d'infortune, qui ont tenté un baroud d'honneur dans les dix derniers kilomètres, il portera demain le dossard de combatif du jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.