Tour de France 2021 : Alaphilippe en jaune, les trop nombreuses chutes, le numéro de Pogacar, la résurrection de Cavendish... Toutes les images marquantes

Entre chutes massives, chaleur puis pluie et abandons à répétition, cette 108e Grande Boucle n'a pas été de tout repos pour les coureurs. 

Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) a remporté, dimanche 18 juillet, son deuxième Tour de France, le deuxième consécutif. À 22 ans seulement, le Slovène rentre déjà dans l'histoire de la Grande Boucle. S'il avait été bien bousculé par Primoz Roglic il y a un an, il n'a fait qu'une bouchée de ses adversaires cette année. Entre son impressionnant contre-la-montre et ses deux victoires de montagne dans les étapes reines pyrénéennes, Pogacar a offert une panoplie de moments mythiques.

Mais il n'est pas le seul : Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), Wout van Aert (Jumbo-Visma) et Mark Cavendish (Deceuninck - Quick Step) ont tous marqué à leur manière ce Tour de France. Retour en images sur cette 108e édition. 

110
Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) remporte la première étape du Tour de France, maillot arc-en-ciel sur le dos. Sur un tracé de puncheur, le Français a parfaitement joué le coup et n'a laissé aucune chance à ses adversaires. Grâce à ce succès, le coureur de la Deceuninck-Quick Step troquera son maillot de champion du monde pour la tunique jaune le temps d'une journée.  CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP
210
Ce Tour de France c’est aussi des chutes. Lors de la 1re étape, la pancarte d'une spectatrice placée négligemment sur la route des coureurs a provoqué une chute collective. Rassurez-vous, malgré cette image, Bryan Coquard (B&B Hotels p/b KTM) et Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix) remonteront sur leur vélo et finiront l’étape.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
310
Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), c'est l'une des belles histoire de ce Tour de France 2021. Leader du classement général à l'issue de la 2e étape, le petit-fils de Raymond Poulidor est rapidement devenu l'un des chouchous des spectateurs. Son panache a conquis, comme lors du contre-la-montre individuel de la 5e étape. Il était à 8 secondes de perdre sa précieuse tunique. Bouche grande ouverte, il a tout donné dans les derniers mètres pour sauver son maillot jaune face au monstre Slovène Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), auteur de son premier grand coup d'éclat dans ce Tour 2021. Van der Poel perdra finalement son maillot distinctif deux étapes plus tard, avant de se retirer. PHILIPPE LOPEZ / AFP
410
À l’arrivée de la 3e étape, le 28 juin, Caleb Ewan (Lotto Soudal), désorienté après avoir touché la roue arrière de Tim Merlier (Alpecin Fenix), chute violemment et entraîne Peter Sagan (Bora Hansgrohe) avec lui. L’Australien, cinq fois vainqueur d’étape sur le Tour de France, abandonnera à cause d'une fracture de la clavicule. Peter Sagan repartira le lendemain avant de quitter la course dix jours plus tard. Deux candidats au maillot vert en moins dans le peloton. BENOIT TESSIER / AFP
510
Si Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) est le roi de la montagne, Mark Cavendish (Deceuninck - Quick Step) est le prince du sprint… et du Tour de France. Vendredi 9 juillet, à Carcassonne, il remporte un 34e succès sur la Grande Boucle, qui lui permet d'égaler le record du légendaire Eddy Merckx, qui semblait encore intouchable au départ de la 1re étape. Emmené par le diabolique train de la Deceuninck-Quick Step, il a dominé les arrivées massives. Pour passer les Pyrénées, et rejoindre les Champs-Elysées pour la deuxième fois de sa carrière avec le maillot vert sur les épaules. Dix ans après la première. THOMAS SAMSON / AFP
610
L’autre bonne nouvelle de ce 108e Tour a été le retour du public sur les routes de France. Et si, avec, on a aussi eu le droit à des déboires, comme la chute massive provoquée par la désormais tristement célèbre “dame à la pancarte”, on a pu profiter de tous ces petits spectacles du bord des routes qui font le charme du Tour. Pour Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), oui, parfois, “la terre est plate", même dans les cols les plus raides.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
710
Van Aert est un champion, un vrai. En domptant le Mont Ventoux à deux reprises lors de la 11e étape, le coureur belge, ici dans la deuxième montée, rejoint le cercle très fermé des vainqueurs du Géant des Alpes. Pas attendu à ce niveau en montagne quand il a débuté les courses en ligne, Van Aert a déjoué tous les pronostics et il est désormais largement capable de s'imposer sur n’importe quel tracé, autant sur route qu'en cyclo-cross. THOMAS SAMSON / AFP
810
Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) peut souffler, il vient de remporter l’étape reine du Tour de France, la 17e, entre Muret et Saint-Lary-Soulan au sommet de l'étouffant Col du Portet. Et malgré quatre victoires sur le Tour de France au départ de cette étape, Pogacar n’avait jamais levé les bras sur la Grande Boucle avec la tunique jaune sur le dos. C’est chose faite et il en remettra une couche en remportant la dernière étape pyrénéenne le lendemain. Sur ce Tour 2021, il y a eu Pogacar et les autres.  TIM VAN WICHELEN / AFP
910
Sur les Champs-Elysées, Wout van Aert signe sa troisième victoire dans l'édition 2021 du Tour de France. CHRISTOPHE PETIT-TESSON / EPA
1010
Le podium du Tour de France vient consacrer Tadej Pogacar qui, à 22 ans, remporte son deuxième titre avec plus de cinq minutes d’avance sur le Danois Jonas Vingegaard (Team Jumbo – Visma) et sept sur le Colombien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers). Avec trois victoires d’étapes, le Slovène a surclassé dès la fin de la première semaine de course cette 108e édition du Tour de France.   ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP