Tour de France 2023 : "Extraterrestre", "véritable massacre"... La presse abasourdie par le show Jonas Vingegaard

La large victoire du tenant du titre danois dans le contre-la-montre de la 16e étape mardi est à la une de nombreux médias français et internationaux, entre vocabulaire guerrier et paranormal pour décrire l'onde de choc Vingegaard.
Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Jonas Vingegaard à la une de nombreux médias français et européens après sa victoire sur le contre-la-montre de la 16e étape du Tour de France, mardi 18 juillet 2023. (AFP)

La démonstration de Jonas Vingegaard en Haute-Savoie lors du contre-la-montre vers Combloux ne laisse pas la presse sans voix mercredi 19 juillet. Dans l'Hexagone comme partout en Europe, la prestation du maillot jaune lors de la 16e étape marque un tournant dans ce Tour de France 2023, et peut-être même plus encore. Alors que son duel contre Tadej Pogacar avait tenu public et observateurs en haleine pendant deux semaines, les 22,4 kilomètres de mardi ont tout changé, et s'étalent dans les unes.

Pour L'Equipe, Jonas Vingegaard était "d'une autre planète". Le quotidien sportif évoque un suspense désormais "éventé", alors que son rival slovène est désormais repoussé à 1'48" au classement général. 

"Vingegaard a sorti son extincteur dans la touffeur de la côte de la Cascade de cœur et de celle de Domancy pour éteindre le bûcher qui flambait depuis le départ de ce Tour de France, d'un duel de feu, d'un suspense total où les différences de niveau entre les deux étaient imperceptibles."

Le résumé de la victoire écrasante de Jonas Vingegaard lors de la 16e étape du Tour de France 2023, unique contre-la-montre de cette édition.
Le résumé de la 16e étape Le résumé de la victoire écrasante de Jonas Vingegaard lors de la 16e étape du Tour de France 2023, unique contre-la-montre de cette édition. (France Télévisions)

Le Danois, vainqueur l'an passé, a remis "les pendules à l'heure" estime La Charente Libre, dans un chrono que L'Yonne Républicaine juge pour sa part "dévastateur". Il parvient même à concilier L'Est Républicain et Le Télégramme, unanimes pour avancer que le leader de la Jumbo-Visma "assomme Pogacar".

A l'international aussi, la prestation du maillot jaune de cette Grande Boucle époustoufle. Le principal quotidien de son pays natal, Ekstra Bladet, titre "Vanvidsgaard", contraction du nom de coureur et du mot "vanvid", dingue en danois. Si le journal basque Deia emprunte le même registre paranormal de L'Equipe en qualifiant Vingegaard d'"extraterrestre", la presse espagnole dans son ensemble use des métaphores de combat, plus ordinaire sur les rings de boxe, voire les champs de bataille que sur les routes du Tour.  

"Vingegaard détruit Pogacar et file vers Paris" titre El Mundo. "Vingegaard a transformé le seul contre-la-montre du Tour de France, 22,4 kilomètres riches en pièges et en chaleur, en un véritable massacre dans lequel il a détruit Pogacar. Un coup qui pourrait être définitif pour arriver à Paris en jaune, en attendant les deux étapes de montagne restantes." "Leader écrasant" selon El Correo, "rouleur compresseur danois" pour As, "Vingegaard coule Pogacar" conclut de son côté Marca.

La victoire et les doutes

Avec la domination mardi du Danois et ses performances hors-norme, le spectre des années sombres du cyclisme refait aussi surface dans les esprits et les colonnes de la presse. "Mais comment fait-il ?" s'interroge Le Parisien. "Alors qu’on attendait un nouveau duel serré avec Tadej Pogacar, le Danois a survolé le chrono de Combloux d’une manière presque sidérante ce mardi. Et qui rappelle, malgré lui, certaines dominations douteuses du passé", poursuit le quotidien.

"La performance de Vingegaard a allumé un autre brasier, celui de la suspicion", ajoute L'Equipe, alors que Jonas Vingegaard lui-même a mis en doute les données affichées par son compteur de watts et de kilomètres/heure durant le chrono.

Le Danois Jonas Vingeggard a écrasé la concurrence sur ce seul chrono du Tour de France. Il termine avec 1'38" d'avance sur son rival Tadej Pogacar et 2'51" sur son coéquipier Wout van Aert. Au général, il compte un avantage de 1'48" sur le Slovène à cinq jours de l'arrivée à Paris.
Etape 16 : la réaction de Jonas Vingegaard après son chrono stratosphérique Le Danois Jonas Vingeggard a écrasé la concurrence sur ce seul chrono du Tour de France. Il termine avec 1'38" d'avance sur son rival Tadej Pogacar et 2'51" sur son coéquipier Wout van Aert. Au général, il compte un avantage de 1'48" sur le Slovène à cinq jours de l'arrivée à Paris.

Sur le sujet, Le Figaro explique que depuis quelques jours, le coureur doit répondre aux questions "qui accompagnent le maillot jaune quand la domination interpelle dans un sport qui paie toujours un lourd tribut à son passé laid." A cette interrogation, Jonas Vingegaard a répondu : "Tout ce que je peux dire, c'est que je ne prends rien", retranscrit le quotidien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.