Contador, Schleck, Froome… un Tour de France fatal pour les favoris

Quatre grands noms du cyclisme ont déjà abandonné la Grande Boucle à la 10e étape de l'édition 2014.

Des coureurs chutent lors d\'une étape du tour de France entre Epernay (Marne) et Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 11 juillet 2014.
Des coureurs chutent lors d'une étape du tour de France entre Epernay (Marne) et Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 11 juillet 2014. (FRED MONS / AFP)

Il ne fait pas bon être favori sur la route du Tour de France 2014. Après Mark Cavendish, Andy Schleck et Chris Froome, l'Espagnol Alberto Contador a abandonné la compétition, lundi 14 juillet, après une blessure au genou. Retour sur des chutes spectaculaires, et les explications des cyclistes qui voient s'envoler les podiums de la Grande Boucle 2014. 

Alberto Contador, victime d'un virage et de la pluie

Double vainqueur du Tour (2007, 2009), Alberto Contador a fini par capituler, à 80 kilomètres de l'arrivée de la 10e étape de l'édition 2014 entre Mulhouse et La Planche-des-Belles-Filles. L'Espagnol s'est ouvert le genou droit en ratant un virage dans la descente du petit Ballon, rendue glissante par la pluie.

Dos abîmé et cuissard déchiré sur le fessier gauche, il a passé plusieurs minutes à se faire soigner et à changer l'une de ses chaussures endommagée dans la chute. Attendu par plusieurs équipiers, il a repris la montée du Platzerwasel, mais la douleur était trop forte. Le coureur a fini par prendre place dans sa voiture d'équipe, dans le brouillard enveloppant les Vosges.

FRANCE 2

Chris Froome, victime de la météo

"Froome tiendra-t-il sur les pavés ?" s'interrogeait Laurent Jalabert sur RTL, mercredi 9 juillet. Quelques heures plus tard, avant même d'arriver sur "l'enfer du Paris-Roubaix", le vainqueur de l'édition 2013 a abandonné après plusieurs chutes

Déjà tombé la veille, le Britannique de la Sky a chuté une première fois, une trentaine de kilomètres après le départ d'Ypres (Belgique), sur une route rendue très glissante par la pluie. Le cuissard déchiré sur le côté droit laissant entrevoir une plaie, il est remonté en selle pour reprendre place dans le peloton quelques minutes plus tard. Au 85e kilomètre de cette étape qui en compte 152,5, Froome chute à nouveau. Touché au bras droit et visiblement accablé, il monte à l'arrière d'une voiture de son équipe.

FRANCE TELEVISIONS

Andy Schleck, victime d'un concurrent

"La route était sèche, mais un gars a fait un écart et je n'ai pas réussi à l'éviter, et je suis tombé à pleine vitesse", a expliqué le Luxembourgeois Andy Schleck après son abandon, mardi 8 juillet, au lendemain de sa chute. 

Le vainqueur de l'édition 2010, tombé à une trentaine de kilomètres de la ligne d'arrivée, à Londres, s'est blessé au genou. Selon L'Equipe, il souffre d’une rupture des ligaments croisés du genou ainsi que d'une fracture du ménisque. Il devrait être absent plusieurs mois. 

FRANCE TELEVISIONS

Mark Cavendish, victime de lui-même

Le Britannique Mark Cavendish après sa chute sur la 1re étape du Tour de France, le 5 juillet 2014 à Harrogate (Royaume-Uni).
Le Britannique Mark Cavendish après sa chute sur la 1re étape du Tour de France, le 5 juillet 2014 à Harrogate (Royaume-Uni). (DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL / AFP)

Il rêvait de gagner à Harrogate, une ville où il a des attaches familiales. Mais c'est là que Mark Cavendish, coureur britannique vainqueur de 25 étapes du Tour en huit participations, a chuté, samedi 5 juillet. A 250 mètres de la ligne d'arrivée. 

Le sprinteur d'Omega-Pharma a été déséquilibré en essayant de forcer le passage au détriment de l'Australien Simon Gerrans, auprès duquel il s'est finalement excusé. "C'était de ma faute", a-t-il reconnu, dépité.