Wimbledon 2022 : Kyrgios assomme Tsitsipas, les sensations Tan et Cornet en huitièmes, Nadal assure… Ce qu'il faut retenir de la journée de samedi

Les Françaises en lice ce samedi ont fait le spectacle avec les victoires retentissantes d'Alizé Cornet sur la meilleure joueuse du monde Iga Swiatek, et Harmony Tan, expéditive contre le locale Katie Boulter.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport - Loris Belin
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.
Nick Kyrgios hurle sa joie après avoir battu Stefanos Tistsipas au 3e tour de Wimbledon, le 2 juillet 2022 (GLYN KIRK / AFP)

Tan et Cornet poursuivent leur voyage, Gasquet et Tsitsipas s'en vont. Au troisième tour de Wimbledon, samedi 2 juillet, le clan tricolore a été divisé façon "bataille des sexes". D'un côté, Richard Gasquet est tombé sur plus fort que lui, le Néerlandais Botic van de Zandschulp. De l'autre, Alizé Cornet et Harmony Tan ont livré deux démonstrations pour se qualifier pour la deuxième semaine.

Du côté des grands noms du circuit, Cori Gauff ou Barbora Krejcikova ne passent pas le cap de la première semaine, pas plus que Stefanos Tsitsipas, battu par Nick Kyrgios dans un match qui restera comme un sommet de la première semaine. Rafael Nadal sera, lui, en huitièmes de finale.

Le combat tendu remporté par Kyrgios contre Tsitsipas, Nadal s'agace mais passe

Il y avait de l'électricité dans l'air ce samedi à Wimbledon. Même Rafael Nadal est monté en pression contre Lorenzo Sonego, sans conséquence. Le vainqueur des deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison n'a pas connu trop de difficultés pour écarter l'Italien en à peine deux heures de jeu (6-1, 6-2, 6-4).

Sonego lui a toutefois donné un peu de fil à retordre dans le dernier set, juste après que le toit n'ait été déployé, brisant l'élan du Majorquin. Surtout, Nadal s'est agacé à 4-4 convoquant le Transalpin au filet pour une explication, une rareté de sa part. L'homme aux 22 Majeurs a finalement fait la différence pour retrouver Botic van de Zandschulp en huitièmes de finale.

 Mais le point culminant de la tension ce samedi soir était sur le court numéro un, lors de la rencontre entre Stefanos Tsitsipas et Nick Kyrgios. Cela a chauffé à plusieurs reprises entre deux des plus gros caractères du circuit. Dans une atmosphère électrique, c'est le plus sanguin des deux, l'Australien Kyrgios qui s'en est sorti, au terme d'un match aussi brûlant que superbe d'intensité (6-7 [2], 6-4, 6-3, 7-6 [7]). Car si cet affrontement restera dans les mémoires, ce n'est pas seulement pour ses airs de combat de boxe. Les deux hommes ont livré un spectacle superbe et quelques échanges de très haut niveau.

Même s'il reste un tennisman "intermittent" comme il l'assume lui-même, Kyrgios tient parfois du génie tennistique, capable de tout faire ou presque. Contre la tête de série numéro 4, il a eu besoin de manquer totalement le tie-break du premier set pour se mettre réellement en route. Dès lors, le showman a mené les débats, porté par une grosse réussite sur son service (aucun break concédé). Il a même réussi à moins sortir de ses gonds que Tsitsipas, passé tout proche de la correctionnelle en balançant une balle dans le public dans le deuxième set, avant d'être pénalisé plus tard d'un point. Le rêve d'une demi-finale contre Rafael Nadal est permis. Il faudra avant cela se défaire de l'Américain Brandon Nakashima au tour suivant.

Harmony Tan en mode fusée

La Française de 24 ans est en grande forme. Harmony Tan n'a laissé aucune chance à son adversaire. En 51 minutes, elle a étrillé l'invitée britannique Katie Boulter en deux sets (6-1, 6-1). La Parisienne a mené les débats de bout en bout en déstabilisant son adversaire avec ses coups slicés incessants. Comme s'il ne pouvait rien lui arriver, Tan poursuit sa belle chevauchée au All England Lawn Tennis Club.

Alors qu'il s'agissait de son troisième tour d'un Grand Chelem, la joueuse entraînée par Nathalie Tauziat va désormais découvrir la deuxième semaine d'un tournoi majeur. Elle aura fort à faire, puisqu'elle y affrontera l'Américaine Amanda Anisimova. La tête de série numéro 20 a battu sa compatriote Coco Gauff.

Richard Gasquet s'est battu mais a cédé

La rencontre s'annonçait serrée. La bataille a été belle pendant trois sets entre Botic van de Zandschulp, 25e mondial et Richard Gasquet, 69e au classement ATP. Au final, le Tricolore a dû céder en quatre manches face au Néerlandais (7-5, 2-6, 7-6 [9-7], 6-1). Souvent devant au score, Gasquet a craqué à plusieurs reprises avant une nette baisse de régime au quatrième set, le Français montrant quelques signes inhabituels d'énervement.

Il n'y a donc désormais plus de Français en lice alors qu'Ugo Humbert a également perdu au troisième tour, vendredi. Richard Gasquet a cependant retrouvé, malgré sa défaite, des couleurs sur cette édition du Grand Chelem anglais. Il a retrouvé le troisième tour de Wimbledon pour la première fois depuis 2016.

Mettre fin aux 37 victoires de rang d'Iga Swiatek, l'exploit XXL pour Alizé Cornet

Alizé Cornet a récidivé. Comme en 2014 quand elle avait sorti Serena Williams au 3e tour, la Niçoise a de nouveau fait tomber une numéro un mondiale à ce stade en surclassant Iga Swiatek. Pas un mince exploit, alors que la Polonaise surfait sur une vague hallucinante de confiance et sur 37 succès consécutifs sur le circuit. La Polonaise n'a jamais su comment aborder Cornet, très volontaire sur la mise en jeu de son adversaire.

Quart-de-finaliste à l'Open d'Australie, la Française est de retour en deuxième semaine sur le gazon londonien. Elle affrontera l'Australienne Ajla Tomljanovic, tombeuse de Barbora Krejcikova (2-6, 6-4, 6-3). Alizé Cornet peut se mettre à espérer. Si sa future adversaire est une solide joueuse sur gazon – quart-de-finaliste en 2021 à Wimbledon Cornet a les armes pour lutter. Dans sa partie de tableau, aucune des joueuses encore en lice n'a déjà disputé le dernier carré du Majeur britannique.

Krejcikova, Gauff et Pegula à la trappe : les têtes de série tombent encore

C'est à croire que la Tchèque n'y arrive plus. Descendue au 14e rang mondial, Barbora Krejcikova, pourtant bien embarquée contre l'Australienne Ajla Tomljanovic (2-6, 6-4, 6-3), s'est inclinée au bout de trois sets. La 44e joueuse mondiale, quart de finaliste l'an passé, attend au prochain tour Française Alizé Cornet.

Etre parmi les cadors du circuit n'était de toute façon pas une grande garantie de succès ce samedi dans le tableau féminin. Outre l'élimination séance tenante d'Iga Swiatek, Coco Gauff n'a pas non plus confirmé sa finale à Roland-Garros et est tombée sévèrement contre sa compatriote Amanda Anisimova (6-7, 6-2, 6-1). Pas plus de réussite pour une autre outsider américaine, Jessica Pegula (tête de série numéro 8), battue en moins d'une heure et demie par la Croate Petra Martic (6-2, 7-6).

Toutes les prétendantes n'ont pas pour autant mis le genou à terre. Simona Halep a facilement battu la Polonaise Magdalena Frech (6-4, 6-1) et retrouvera en huitièmes de finale Paula Badosa (n°4), qui a battu Petra Kvitova en deux manches. Après la première semaine, le tournoi semble très ouvert.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.