Wimbledon 2022 : Alizé Cornet crée l'exploit en sortant la numéro un mondiale, Iga Swiatek, et rejoint les huitièmes de finale

La Niçoise a surclassé la lauréate du dernier Roland-Garros en deux sets (6-4, 6-2), samedi, pour rejoindre la seconde semaine, comme sa compatriote Harmony Tan.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La Française Alizé Cornet lors de son match face à la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek, au troisième tour de Wimbledon, le 2 juillet 2022. (GLYN KIRK / AFP)

Exceptionnelle Alizé Cornet ! En totale confiance et après un match de haute volée, la Française a signé l'un des exploits de la saison en dominant samedi 2 juillet la numéro un mondiale, Iga Swiatek, balayée 6-4, 6-2. La Polonaise, gagnante de ses 37 derniers matchs sur le circuit et du tournoi de Roland-Garros, a semblé bien impuissante face à la Tricolore de 32 ans, qualifiée pour les huitièmes de finale.

Il fallait remonter au 16 février pour voir Iga Swiatek tomber, battue à Dubaï par Jelena Ostapenko au 2e tour. Irrésistible, d'une sérénité sans faille, la joueuse de Varsovie avait dernièrement survolé l'adversité. Une description qui colle tout aussi bien à la Alizé Cornet que l'on voit sur les courts du All England Club cette semaine. La meilleure joueuse française au classement WTA n'a pas tremblé un instant pour signer une des performances les plus retentissantes de sa carrière.

Cornet dans son jardin à Wimbledon

Cornet avait de la suite dans les idées. Comme elle l'avait annoncé avant la rencontre, "si la série de Swiatek doit être brisée, je pense que ce sera ici, à Wimbledon". Cela tombait bien, la 37e joueuse mondiale semble faite pour ce genre de défis, elle qui passe désormais dans le positif en carrière dans les matches contre les patronnes du circuit WTA (4-3). En 2014, sur ce même court numéro un, elle avait dominé à la surprise générale Serena Williams, la dernière victoire d'une joueuse tricolore sur une numéro un mondiale en Grand Chelem. "Ce court est comme un porte-bonheur pour moi" a lâché dans un sourire radieux Alizé Cornet après sa démonstration du jour.

Elle ne doit pourtant pas grand-chose ni à la chance, ni au hasard. Déjà demi-finaliste sur gazon la semaine passée à Bad Hambourg (battue par Caroline Garcia), Cornet a appliqué contre Iga Swiatek le même plan de jeu que celui qu'elle propose depuis le début de tournoi. Très solide sur sa mise en jeu, entreprenante sur celle de son adversaire (52% de points gagnés), la Française a totalement fait déjouer son adversaire loin, très loin même de son niveau impressionnant des quatre derniers mois. Alizé Cornet a eu le mérite de se battre sur chaque point, tout en variation, et ce dès le premier jeu du match en breakant d'entrée Swiatek. Elle s'est même permise de remporter six jeux de rang pour conclure le match alors qu'elle était menée 0-2, 15-40 dans la deuxième manche.

La Polonaise a, certes, bien facilité la tâche de Cornet, collectionnant les fautes directes (33 contre 7 seulement pour la Tricolore), et se laissant trop facilement déborder quand elle rentrait dans le court. Là où précisément son caractère irrésistible s'exprimait le mieux depuis le début de la saison.

Les Françaises en forme à Londres

"Je vis pour ce genre de matchs, cela me nourrit, a réagi Alizé Cornet sur le court. J'ai toujours continué à y croire, même si elle avait remporté ses 37 derniers matchs, il y a toujours un moment où elle allait être battue. Elle est moins à l'aise sur cette surface. Donc oui, je crois que j'aime créer la surprise. Je suis comme le vin, le bon vin français vieillit toujours bien !"

Après son quart de finale à l'Open d'Australie en début de saison, Cornet est en deuxième semaine sur le gazon londonien. Et la suite peut l'inciter à l'optimisme. Elle affrontera l'Australienne Ajla Tomljanovic (44e mondiale) en huitièmes de finale, une joueuse dont elle devra toutefois se méfier puisqu'elle avait atteint les quarts de finale de Wmibledon l'an passé. Après les victoires d'Harmony Tan contre Serena Williams au premier tour, puis de Caroline Garcia face à Emma Raducanu au deuxième, le tennis féminin français peut déjà avoir le sourire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.