Pas plus de 1 000 spectateurs à Roland-Garros : "C'est un coup dur pour le tournoi et la fédération", regrette Guy Forget, directeur du tournoi

Le directeur de Roland-Garros regrette l'abaissement de la jauge de spectateurs du tournoi à 1 000 personnes par jour. Il assure que tout est prêt pour "permettre aux joueurs d'être protégés". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un match de qualification de l'édition 2020 du tournoi de Roland Garros, le 21 septembre 2020. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Guy Forget, directeur du tournoi de Roland-Garros, regrette sur franceinfo vendredi 25 septembre "un coup dur pour le tournoi et la fédération", après la précision du gouvernement qu'il n'y aurait pas d'exception pour le Grand Chelem parisien, et qu'il n'y aurait pas plus de 1 000 personnes dans l'enceinte située porte d'Auteuil.

franceinfo : Une jauge de 1 000 spectateurs par jour au maximum sur l'ensemble des courts du tournoi, ce sera quasiment une édition à huis clos ?

Guy Forget : On a pris acte de la décision, c'est un coup dur pour le tournoi, mais nous, nous sommes prêts. Le site est magnifique, vous savez qu'on a engagé des gros travaux il y a quelques années, le court Philippe-Chatrier est couvert, l'ensemble des joueurs sont arrivés, tous les meilleurs joueurs et joueuses du monde sont là [exception notable avec l'absence liée à la pandémie de la numéro 1 mondiale et tenante du titre, l'Australienne Ashleigh Barty]. Les entraînements ont commencé, les qualifications vont quasiment se terminer aujourd'hui, malgré le mauvais temps, mais nous sommes prêts à lancer le tournoi.

Il y aura donc 15 000 spectateurs sur la quinzaine du tournoi. Là où ils étaient un demi-million l'an dernier. Qu'allez vous faire de tous les billets qui étaient déjà vendus ?

Nous allons les rembourser. C'est la moindre des choses, avec un petit pincement au cœur, parce que nous sommes convaincus que nous aurions pu accueillir les 5 000 personnes en question sur lesquelles nous avions pariés. Nous avions toutes les autorisations et je rappelle que le site est immense. Malheureusement, c'est comme ça.

Nous allons organiser le remboursement de ceux qui ne pourront pas venir. Il est hors de question d'engager le moindre bras de fer [avec le gouvernement].

Guy Forget, directeur de Roland-Garros

à franceinfo

C'est un immense manque à gagner pour Roland-Garros, mais aussi pour la Fédération Française de Tennis, qui tire 80% de son budget du tournoi. C'est tout le tennis français qui va devoir se mettre à la diète, y compris les clubs ?

On va étudier toutes les mesures possibles à mettre en place à l'avenir parce qu’effectivement, l'écosystème de la Fédération est géré en grande partie grâce à Roland-Garros. C'est un coup dur pour notre fédération mais aujourd'hui, nous ne sommes pas les seuls, il y a beaucoup d'autres entreprises qui sont touchées et ce serait bien qu'à un moment donné tout cela reparte de l'avant. Le prize money (les primes pour les joueurs et joueuses) reste lui quasiment identique à 2019, nous n'avons pas voulu y toucher, nous voulons aider les joueurs de tennis qui sont au chômage depuis plusieurs mois, surtout ceux qui font les qualifications, ceux classés au-delà de la 150e place mondiale.

Les joueurs vont devoir suivre un protocole sanitaire strict, ils seront "sous bulle", avec obligation de rester à l'hôtel sauf pour jouer ou s'entraîner. C'est une bulle qui sera entièrement étanche avec interdiction d'aller se balader à Paris ?

On n'aime pas le terme de bulle. On l'a vu à New-York [à l'US Open] et aujourd'hui, c'est quasiment impossible de faire une bulle totalement hermétique. Par contre, on a mis en place un protocole qui permet aux joueurs d'être protégés des gens à l'extérieur. Donc, oui, effectivement, ils prennent leur repas le soir à leur hôtel, ils ont des navettes qui sont désinfectées sur chaque trajet pour le stade de Roland-Garros où ils sont totalement en sécurité. Maintenant, on teste toutes les joueuses et les joueurs dès leur arrivée à deux reprises, et puis tous les 5 jours pour nous assurer effectivement qu'il n'y ait pas le moindre problème pendant le tournoi. Les arbitres, les ramasseurs de balle et les spectateurs dans les gradins seront tous masqués.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.