Tennis : Amélie Mauresmo succède à Guy Forget à la direction de Roland-Garros

L'ancienne joueuse de tennis professionnelle succède ainsi à Guy Forget à la tête du Gand Chelem parisien.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'ancienne joueuse de tennis française a été nommée directrice des Internationaux de France, le 9 décembre 2021. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Les Internationaux de France tiennent désormais leur nouvelle directrice. L'ancienne joueuse française Amélie Mauresmo va prendre les rênes du Grand Chelem parisien, a officialisé la Fédération française de tennis (FFT) jeudi 9 décembre, confirmant une information de Franceinfo: sport. 

À 42 ans, l'ancienne numéro 1 mondiale devient la première femme à diriger Roland-Garros, succédant par ailleurs à Guy Forget. Lors d'une conférence de presse organisée par la FFT, Amélie Mauresmo s'est dit "fière" et "honorée" de cette nomination. 

"Depuis toute petite, ce tournoi me fait rêver. Il a créé une vocation en moi. Je crois que c’était la première réaction quand Gilles (Moretton, le président de la FFT) m’a appelé. Roland-Garros a été un fil conducteur tout au long de ma vie", a-t-elle déclaré. "Je serai à la hauteur", a-t-elle ensuite promis avant de remercier le "travail fabuleux de Guy (Forget) et des équipes depuis tant d’années". La nouvelle direction du Rolex Paris Master de Bercy sera quant à elle annoncée ultérieurement en 2022. 

Contrat jusqu'en 2024

Amélie Mauresmo, qui a signé un contrat pour trois ans "au moins", est la joueuse française la plus titrée en simple depuis les débuts de l'ère Open en 1968. Elle a remporté au total 25 titres en simple sur le circuit féminin, dont trois Grands Chelems. L'ex-capitaine de l'équipe de France de Fed Cup et de la Coupe Davis a ensuite été la coach d'Andy Murray, puis a exercé les fonctions de consultante pour différents médias, dont France Télévisions. 

Amélie Mauresmo marque ainsi un peu plus l'histoire en devenant la première femme directrice de Roland-Garros. "Pour la première fois dans l’histoire du tournoi, une femme est nommée directrice. Et nous sommes particulièrement fiers que ce soit une championne de cette envergure. Nous sommes impatients de travailler avec elle", a souligné Amélie Oudéa-Castera, directrice générale de la FFT. Avant elle, la Canadienne Stacey Allaster avait pris les rênes de l'US Open en 2020, une première à un tel poste. 

Nouvelle directrice pour une vision nouvelle

Amélie Mauresmo remplace donc Guy Forget, dont le contrat devait se terminer à la fin de l'année 2021. L'ancien tennisman, qui avait été nommé directeur des Internationaux de France en février 2016, a annoncé mardi 7 décembre à la FFT qu'il quittait ses fonctions de dirigeantCe renouvellement survient après l'arrivée d'une nouvelle équipe à la tête de la fédération, désormais présidée par Gilles Moretton depuis le 13 février dernier.

Ce choix de changement de direction a été justifié par le président de la FFT. "Amélie va s’inscrire dans une ère nouvelle, avec une vision et des idées nouvelles. C’est d'ailleurs ce que l’on souhaite au sein de la fédération de manière plus large", a affirmé Gilles Moretton. 

Si Amélie Mauresmo est restée vague sur ces "idées nouvelles", elle a toutefois donné quelques pistes de ses prochains sujets de travail, comme l'importance de vivre une expérience Porte d'Auteuil à "jauge pleine tout le temps", de "mettre l'accent, encore plus, sur l'accueil des joueurs et leur entourage", de rendre l'événement encore plus "responsable, solidaire, et inclusif"

Lors de ce point presse, Gilles Moretton a également annoncé que les missions de Sébastien Grosjean, capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, et de Julien Benneteau, capitaine de la Billie Jean King Cup, étaient prolongées jusqu'aux Jeux olympiques de Paris 2024. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.