Crise de l'énergie : "Il n'y aura pas de coupures électriques" a promis le gouvernement aux stations de ski

Le gouvernement demande aux domaines skiables de réduire leur consommation d'énergie, mais cela ne devrait pas dégrader leur activité. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un télésiège au domaine skiable de la Plagne en Savoie, en décembre 2021.  (AURELIE AUDUREAU  / MAXPPP)

"Il n'y aura pas de coupures de l'alimentation électrique" dans les stations de ski cet hiver a assuré le gouvernement mardi 6 septembre à une délégation venue rencontrer les ministres de la Ruralité, de la Cohésion du territoire et le cabinet du ministre de l'Economie. Les domaines skiables sont invités à réduire leur consommation énergétique, mais leur activité ne sera pas impactée par des coupures au plus fort de la journée. "On a vraiment parlé du coût de l'énergie, de la difficulté, le délestage aussi pourquoi pas", précise sur France Bleu Pays de Savoie ce mercredi 7 septembre Jean-Luc Bloch, maire de La Plagne et président de l'association nationale des maires des stations de ski.

"On sait que cela pose problème à partir de 18h-19h, les remontées mécaniques sont fermées depuis longtemps", ajoute-il, rassuré. Seule adaptation à prévoir donc pour les stations : annuler les sessions de nuit. "A ce niveau-là, il n'y aura pas de problème", confirme Jean-Luc Bloch.

Des négociations en cours avec les fournisseurs

Quant aux prix de l'électricité, multiplié par dix depuis le mois de janvier dernier, les gestionnaires des domaines skiables restent inquiets. Certaines factures pourraient exploser, des stations étant obligées de renégocier actuellement leurs contrats avec leurs fournisseurs et donc d'absorber la hausse du prix de l'électricité. À ce sujet, une importante réunion doit se tenir avant la fin de la semaine entre le gouvernement et les fournisseurs d'énergie et les distributeurs. "Ils ont entendu ce que l'on avait à dire, ils ont compris que la montagne française était encore en convalescence", avance la maire de La Plage.

"On ne peut pas faire n'importe quoi et mettre en difficulté un système qui a beaucoup souffert avec la non-ouverture des remontées mécaniques il y a deux ans"

Jean-Luc Bloch, maire de La Plagne,

à France Bleu Pays de Savoie

Plus de 120 000 emplois en France dépendent de l'ouverture des domaines skiables, selon les chiffres de Domaines skiables de France.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.