Le marathon de Pinturault, la première du parallèle, Ledecka la skieuse-snowboardeuse… Ce qu'il faut savoir sur les Mondiaux de ski alpin

Les Championnats du monde de ski alpin devaient commencer ce lundi 8 février à Cortina d’Ampezzo, mais en raison d'une météo capricieuse, le combiné dames a été reporté. En attendant que la compétition débute, voici ce qu'il faut savoir de ces Mondiaux, d'un Alexis Pinturault qui peut écrire une nouvelle page de l'histoire à la première de l'épreuve parallèle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les Mondiaux de ski alpin à Cortina d'Ampezzo (ici le 25 janvier 2021) se déroulent à huis clos. (MARCO BERTORELLO / AFP)

• Le marathon d'Alexis Pinturault

Le plus polyvalent des skieurs du circuit peut devenir l’Homme de ces Mondiaux. Alexis Pinturault aurait pu participer à six courses mais a décidé de faire l’impasse sur le parallèle individuel et l'épreuve par équipes également courue en parallèle. Le skieur de Courchevel, vainqueur sur ce format à Lech en novembre dernier a estimé que la répétition des passages aurait pu lui coûter cher physiquement pour briller dans ses disciplines de prédilection.

Quatre courses sont donc au programme plutôt chargé de Pinturault, aucune pour faire de la figuration. Il sera le grand favori à sa propre succession sur l’unique combiné disputé cette saison, mais également en géant où il domine largement la discipline cet hiver. En slalom, une plus grande stabilité et régularité cet hiver lui permet de viser une médaille alors qu’en super-G, celle-ci devrait dépendre d’un tracé typé technique, à sa convenance.

• Ester Ledecka, skieuse-snowboardeuse un peu plus dans l’histoire ?

Ester Ledecka est une athlète à part et qui peut réaliser un nouvel exploit à Cortina. Révélée au grand jour en snowboard parallèle en remportant la Coupe du monde et deux titres aux Championnats du monde, la Tchèque a ensuite ébloui le monde entier aux Jeux olympiques de 2018 en remportant une médaille d’or en snowboard et une en ski alpin. Aucun autre sportif dans l’histoire, n’avait brillé de cette manière dans des mêmes JO.

Lorsqu’elle a remporté le titre olympique sur le super-G de Pyeongchang, la surprise était totale. Elle n’était jamais montée sur un podium en Coupe du monde avant ce mémorable jour. Depuis, la skieuse de 25 ans a prouvé que ce n’était pas un exploit sans lendemain en remportant ses premières courses en vitesse sur le circuit mondial. Avec cinq podiums dont deux victoires, Ledecka fait partie des favorites en descente et super G, pour remporter la seule médaille qu’il manque à sa double carrière. 

• Le high five de Mikaela Shiffrin ?

L’Américaine Mikaela Shiffrin est déjà entrée dans l’histoire mais elle pourrait continuer à en écrire une nouvelle page. La jeune prodige de 25 ans a été la première skieuse à remporter quatre titres mondiaux consécutifs dans la même discipline après son sacre en slalom à Äre (Suède) il y a deux ans. À Cortina, la skieuse du Colorado va évidemment faire partie des favorites pour en glaner un cinquième, mais la pancarte qu’elle porte est bien moins grande que les fois précédentes. 

Suite au décès de son père en début d’année 2020, Shiffrin a connu des difficultés pour revenir sur le devant de la scène. Après 11 mois d’attente, l’Américaine, qui compte 68 succès en Coupe du monde, a retrouvé les joies de la victoire sur le géant de Courchevel cet hiver mais n’a réussi à s’imposer qu’une seule fois depuis. Il faudra tout de même compter sur cette championne d’exception qui a déjà tout gagné.

• Tessa Worley, jamais deux sans trois ?

La puce du Grand-Bornand (1,57 m) n’avait plus gagné dans sa discipline fétiche depuis plus de deux ans. Mais elle a retrouvé des couleurs au bon moment. Tessa Worley vient de remporter le dernier géant organisé avant ces Championnats du monde, à Kronplatz en Italie. Après un hiver dernier perturbé par les blessures, elle était revenue sur le podium en début de saison pour finalement remporter sa 14e victoire en géant fin janvier.

Double championne du monde de la discipline en 2013 à Schladming et 2017 à Saint-Moritz, la native d’Annemasse va faire partie des favorites pour le titre à Cortina. Un troisième lui permettrait de devenir la skieuse la plus titrée de l’histoire dans la discipline aux Championnats du monde, elle rejoindrait l’Américain Ted Ligety chez les hommes. Si on suit sa logique de remporter le titre tous les quatre ans, celui-là lui tend les bras.

• Une première pour le parallèle

Cette discipline a pris une place de plus en plus grande dans le monde du ski alpin depuis plusieurs années. D’abord organisée en City event, le parallèle est ensuite devenu le format de l’épreuve par équipes au Championnats du monde. Par la suite, il a trouvé sa place dans le calendrier de la Coupe du monde en individuel mais va pour la première fois décorer un unique skieur aux Mondiaux de Cortina.

Sur cette discipline, tout est possible. Certes des skieurs sont plus à l’aise que d’autres sur cette course à confrontation directe mais il existe souvent des différences entre les deux parcours qui peuvent rebattre les cartes. Plusieurs athlètes possèdent leurs uniques références en carrière sur ce format de course. Les Français Cyprien Sarrazin ou encore Clara Direz y ont obtenu leur seule victoire en parallèle et pour l’instant sans lendemain. Des surprises sont donc à attendre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.