Rugby : Antoine Dupont sacré meilleur joueur du monde ? "Ce serait logique" pour Romain Ntamack

Le demi de mêlée du XV de France fait partie des quatre postulants au prix remis par World Rugby, la Fédération internationale, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Antoine Dupont et Romain Ntamack lors d'un entraînement au Stade de France. (FRANCK FIFE / AFP)

Antoine Dupont doit-il être sacré meilleur joueur du monde de l'année par World Rugby, la Fédération internationale, vendredi 10 décembre ? Pour Romain Ntamack, coéquipier du demi de mêlée de 25 ans en club au Stade Toulousain comme en sélection, la réponse est claire.

"Tout le monde voit ce qu'il fait sur les terrains chaque week-end. Ce serait logique que ce soit Antoine qui remporte ce trophée. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement", a déclaré le demi d'ouverture des Bleus en conférence de presse mardi 7 décembre. 

Pour succéder à Fabien Galthié et Thierry Dusautoir, seuls Français consacrés

Vainqueur du Top 14 et de la Coupe d'Europe avec le Stade Toulousain, nommé meilleur joueur du Tournoi des Six Nations en 2020 avec un XV de France dont il est devenu le capitaine en novembre, Antoine Dupont dispose de sérieux arguments pour rafler la mise. Le Toulousain est présélectionné aux côtés du deuxième ligne anglais Maro Itoje et de deux Australiens, le troisième ligne Michael Hooper et du centre Samu Kerevi. 

Par le passé, seuls deux Français ont reçu la prestigieuse distinction : Fabien Galthié, lui-même ancien demi de mêlée et actuel sélectionneur du XV de France, en 2002 et Thierry Dusautoir en 2011. 

"Je pense que tous les amateurs de rugby voteraient pour Antoine. On serait tous fiers de lui", pense Romain Ntamack, qui évolue depuis trois saisons au poste d'ouvreur aux côtés du numéro 9. Avant de se lancer avec plus de conviction : "Ça va être le meilleur joueur du monde cette année."

Deux Françaises en lice pour le titre de meilleure joueuse du monde

L'entraîneur du Stade Toulousain, Ugo Mola, a lui aussi clairement laissé entendre que son protégé allait recevoir le trophée, décerné depuis 2001. "Je l'ai vu faire plein de photos. Donc il y a des chances qu'il ait gagné", a-t-il déclaré dans un sourire.

Par ailleurs, deux Françaises pourraient également être distinguées par le titre de joueuse de l'année. Caroline Boujard et Laura Sansus sont nommées aux côtés des Anglaises Zoe Aldcroft et Poppy Cleall.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fabien Galthié

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.