Champions Cup : pourquoi faut-il suivre le quart de finale entre La Rochelle et Sale Sharks

La Rochelle reçoit Sale en quarts de finale de la Champions Cup, samedi 10 avril, à 16 heures, au stade Marcel-Deflandre (en direct sur France 2 et france.tv). Un match à ne pas rater.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Kévin Gourdon lors de la dernière confrontation entre la Rochelle et Sale Sharks, le 10 janvier 2020.  (XAVIER LEOTY / AFP)

• Parce que La Rochelle est de plus en plus séduisante

Ces derniers temps La Rochelle montre un jeu très séduisant qui se traduit par des résultats probants en Top 14. L’équipe de Charente-Maritime est actuellement deuxième du championnat avec 63 points, soit trois unités de moins que l’actuel leader, le Stade Toulousain. Avec seulement 321 points encaissés, la meilleure défense de l'Hexagone ne compte que trois défaites lors des neufs derniers matches. Un mur de l'Atlantique qui n'oublie pas de déployer un jeu séduisant où la fluidité des passes et la puissance des troisièmes lignes conduisent souvent les Maritimes dans l'en-but (3e équipe au nombre d'essais marqués en Top 14). En Coupe d'Europe, les Rochelais partent moins à l'abordage mais l'efficacité reste redoutable.

De quoi rendre la rencontre de cet après-midi très intéressante à suivre d’autant plus que les deux équipes se sont déjà affrontées l’an dernier, en janvier 2020. La Rochelle s’était imposée assez facilement (30-23).

• Parce que ce sera un énorme duel en troisième ligne

Victor Vito, Grégory Aldritt, Kevin Gourdon pour la Rochelle ; Tom Curry, Daniel et Jean-Luc du Preez côté Sharks. Trois grands noms, trois internationaux qui promettent un beau combat en troisième ligne. Sur un plan statistiques, les troisièmes lignes du club français sont plus efficaces depuis le début de la saison. À eux trois ils comptabilisent 45 points et huit essais contre seulement 15 points et trois essais côté Anglais, toutes compétitions confondues.

L’international français Kevin Gourdon est l’un des atouts majeurs des Rochelais. Les chiffres parlent pour lui : 82m gagnés, cinq défenseurs battus, trois franchissements, deux passes après contact, une passe décisive sur le premier essai des siens et aucune pénalité concédée lors du dernier match face à Gloucester. Mais après un bon Tournoi des Six Nations, Alldritt redevient un bel atout pour faire progresser son équipe, au côté du All Black Vito, toujours précieux. Une chose est sûre, les six hommes tenteront de faire ce qu’ils font le mieux, à savoir combiner vitesse de course et puissance physique pour tenter de faire la différence. De ce combat explosif dépendra certainement l'issue du match et le ticket pour la première demi-finale de l'histoire de leur club. 

• Parce que c’est le premier quart de finale de la Rochelle à domicile en Champions Cup  

Pour la première fois de son histoire, La Rochelle va disputer un quart de finale dans son antre. Éliminés juste avant d’y accéder l’an passé et en quarts de finale en 2018 mais lors d'un voyage difficile à Llanelli, les Maritimes ont l'occasion de passer le cap à domicile. Les hommes de Ronan O'Gara n'ont perdu qu'un seul match en dix rencontres disputées à Deflandre cette saison. Certes, le public ne sera pas présent pour profiter de l'ambiance et du spectacle, mais la rencontre n'en sera pas moins passionnante. 

Pour arriver à ce stade, les Rochelais ont réalisé un beau parcours. Vainqueurs d’Édimbourg (13-8) en première journée, de Bath sur tapis vert en seconde, les Jaune et Noir ont également pris le meilleur sur Gloucester (27-16), en Angleterre, en huitièmes de finale. Un parcours représentatif d'un club qui ne cesse de monter son niveau et ses ambitions.

• Parce que ce sera David contre Goliath en terme d'expérience européenne

Ce quart de finale verra s’opposer deux équipes assez opposées sur le plan de l’expérience européenne. D’un côté la Rochelle, qui participe pour la troisième fois de son histoire à la Coupe d’Europe, et disputera seulement son 17e match dans la compétition. Sa meilleure performance date de 2018, avec une élimination en quarts de finale face aux Scarlets.

De l’autre côté, les Sharks sont beaucoup plus expérimentés. Deux fois vainqueur de la Challenge Cup (2002, 2005), le club s'est qualifié à quatre reprises pour la grande sœur continentale lors des dix dernières années et comptabilise 64 matches de Champions Cup. En revanche, les Anglais ne peuvent pas se vanter d’être allés plus loin que leur adversaire du jour. Sale n’a jamais dépassé le stade des quarts de finale dans cette compétition, sa meilleure performance date de 2006 où les Sharks étaient tombés face au Biarritz Olympique. 

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.