Challenge Cup : palmarès à enrichir, affrontements entre internationaux... Pourquoi il faut suivre la finale entre Toulon et Glasgow

Les Toulonnais disputent la cinquième finale de Challenge Cup de leur histoire, vendredi soir, à Dublin.
Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les Toulonnais célèbrent leur victoire en demi-finales de Challenge Cup contre Trévise, le 30 avril 2023. (MAXPPP)

Nouveau rendez-vous au sommet pour Toulon. Le club varois défie les Glasgow Warriors en finale de Challenge Cup, vendredi 19 mai, à l'Aviva Stadium de Dublin (à 21 heures sur France 3 et france.tv). Battus dans une finale 100% française en 2022, les Toulonnais veulent enfin soulever la "petite" coupe d'Europe, qu'ils n'ont jamais accrochée à leur palmarès. Pour cela, il faudra battre de valeureux Ecossais, qui disputent la première finale européenne de leur histoire. 

Parce que c'est le trophée qui manque au palmarès toulonnais

Toulon a l'occasion de compléter son impressionnant palmarès. Dix ans après son premier titre européen, déjà à Dublin, le club varois peut décrocher la première Challenge Cup de son histoire. Le trophée lui a pour l'instant toujours échappé, avec quatre finales perdues (2010, 2012, 2020, 2022), jusqu'à l'année dernière face au LOU.

"Pour tout le groupe, pour bonifier le travail depuis quelques temps et se payer aussi de tous les efforts faits par tout le monde, l'important est de ramener un titre", a déclaré le demi de mêlée varois Baptiste Serin avant la rencontre. En cas de succès, le RCT s'adjugerait son premier trophée depuis 2015, qui avait marqué le point final de son formidable triplé (2013, 2014, 2015) en Champions Cup. Et deviendrait le premier club français à remporter les deux coupes d'Europe.

Parce que c'est un duel d'internationaux

Pour s'imposer, les Toulonnais vont devoir dominer les Warriors, et leurs nombreux joueurs du XV du Chardon. Derrière les expérimentés Richie Gray (73 sélections) et Ali Price (61 sélections), présents sur le banc, Glasgow a construit son équipe autour de ses internationaux. On retrouve notamment les frères Zander et Matt Fagerson, aux postes de pilier et numéro 8, l'ailier Kyle Steyn, qui a brillé lors du dernier Tournoi, ou le centre Huw Jones, auteur de deux essais contre les Bleus en mars. Autant de joueurs de très haut niveau qui visent un premier titre européen pour leur club, et pour l'Ecosse. 

Les Toulonnais pourront, eux, compter sur l'inévitable Charles Ollivon. Son carton rouge reçu contre Trévise en demi-finales ayant été annulé par l'EPCR, l'international français pourra bien prendre part à la rencontre. Vainqueur du Tournoi 2022 avec les Bleues, Gabin Villière est aussi de la partie. "Ce sera une belle finale, un match à la vie à la mort", a ainsi résumé Richie Gray en début de semaine. 

Parce que c'est une compétition qui réussit bien aux club Français

Ces dernières années, la Challenge Cup est presque devenue l'apanage des représentants tricolores. Les clubs français ont en effet remporté cinq des sept dernières éditions de la compétition (Montpellier en 2016 et 2021, le Stade Français en 2017, Clermont en 2019, Lyon en 2022). Deux de ces succès sont même arrivés au terme de finales 100% bleu-blanc-rouge, en 2019 (Clermont-La Rochelle) et 2022 (Lyon-Toulon).

Des statistiques que Toulon, qui dispute donc sa deuxième finale de rang, connaît forcément bien. L'an passé, ils avaient été dominés, presque à domicile, à Marseille, par des Lyonnais en quête d'un premier titre. En Irlande vendredi, ils voudront poursuivre cette excellence française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.