L'exploit des Fidji, nouveau record du monde pour Duplantis, fin de série pour Verstappen... Ce qu'il faut retenir du week-end de sport

En s'imposant contre l'Australie pour la première fois depuis 1954, les Fidjiens ont rebattu les cartes dans la poule C de la Coupe du monde de rugby.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Waisea Nayacalevu, Armand Duplantis et Carlos Sainz. (AFP)

Des essais en pagaille en France, une fin de série pour Max Verstappen à Singapour et un énième record du monde pour la star des perches : le week-end de sport a été riche. On retiendra par exemple la victoire historique des Fidjiens face à l'Australie, dimanche, et la barre à 6,23 mètres d'Armand Duplantis. Et on aurait également pu s'arrêter sur la médaille en chocolat des Bleus à l'Euro de volley qui laisse un goût amer pour les champions olympiques, à moins d'un an des JO de Paris 2024.

Rugby : les Fidji franchissent le cap

Dans cette Coupe du monde pour le moment sans surprise, la victoire des îles Fidji face à l'Australie (22-15), dimanche 17 septembre, a apporté un vent de fraîcheur. Et rebattu les cartes dans la poule C, dont le pays de Galles a pris la tête après son succès face au Portugal (28-8). Sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, les Fidjiens ont surpris les Wallabies là où on ne les attendait pas : en force, plutôt que sur les ailes. Plus que l'horizon des quarts de finale, ce succès est le premier pour les Fidjiens, qui restaient sur 18 matchs sans victoire face aux Australiens.

La dernière remontait en effet à 1954. Alors qu'il ne leur reste plus qu'à affronter le Portugal et la Géorgie, les Fidji pourraient bien disputer le troisième quart de finale de leur histoire, seize ans après le dernier.

Matthieu Lartot, Dimitri Yachvili et Vincent Clerc reviennent sur le succès historique des Fidjiens face aux Australiens.
Leur dernière victoire contre les Wallabies datait de 1954 (69 ans).
Rugby : un succès historique des Fidjiens face aux Australiens Matthieu Lartot, Dimitri Yachvili et Vincent Clerc reviennent sur le succès historique des Fidjiens face aux Australiens. Leur dernière victoire contre les Wallabies datait de 1954 (69 ans).

Pour le reste, aucune surprise avec les victoires de l'Irlande face aux îles Tonga (59-16), de l'Afrique du Sud contre la Roumanie (76-0), et des Anglais opposés au Japon (34-12).

Saut à la perche : Armand Duplantis, toujours plus haut !

Le meeting de Ligue de diamant à Eugene était particulièrement scruté car on attendait un potentiel record du monde de la Jamaïcaine Shericka Jackson sur le 200 mètres. C'est finalement du saut à la perche qu'est venue une nouvelle marque historique. Pour la septième fois, le Suédois Armand Duplantis a amélioré son record, en passant une barre à 6,23 mètres sur son premier essai.

En 2022, "Mondo" avait déjà repoussé les limites de sa discipline lors des Mondiaux avec un saut à 6,21 m sur le même sautoir dans l'Oregon. "C'est déjà mon deuxième record dans le nouveau Hayward field, qui combine à la fois le côté historique et moderne, avec une piste super rapide et une belle énergie du public, a-t-il rappelé. A noter qu'un autre record du monde a été battu quelques minutes plus tôt sur la piste : celui du 5 000 mètres. L'Ethiopienne Gudaf Tsegay a en effet pulvérisé la précédente marque de 5 secondes, en signant un temps de 14 minutes et 21 dixièmes.

Ligue 1 : les cadors au ralenti

Il ne faisait pas bon être un grand nom du championnat de France à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1. Un chiffre résume d'ailleurs l'hécatombe des gros sur ce week-end : aucun des six clubs français engagés en Coupe d'Europe ne l'a emporté sur ces deux jours, une première en France à l'aube du début des compétitions européennes au XXIe siècle. Si Rennes et Lille se sont neutralisés (2-2), tout comme Marseille et Toulouse (0-0), ce sont surtout les défaites des deux clubs engagés en Ligue des champions qui ont marqué les esprits.

Vendredi, le Paris Saint-Germain a en effet concédé son premier revers de la saison face à Nice, qui plus est sur sa pelouse. Samedi, les Lensois ont, eux, encaissé une quatrième défaite en cinq journées, malgré une domination totale face à Metz (0-1). La crise couve au RC Lens, nouvelle lanterne rouge. A noter aussi le nouveau succès de Brest, sur la pelouse de Reims (1-2), qui permet aux Bretons d'être de surprenants dauphins de Monaco, de son côté tenu en échec à Lorient (2-2), mais toujours leader.

Vuelta : le sacre de Sepp Kuss

On l'avait compris depuis plusieurs jours déjà : un coureur de la Jumbo-Visma allait remporter la Vuelta 2023. Restait à savoir lequel, entre Primoz Roglic, Jonas Vingegaard et Sepp Kuss. Mais c'est finalement ce dernier qui a levé les bras, auréolé du maillot rouge dans les rues de Madrid, dimanche 17 septembre. L'Américain, cantonné depuis plusieurs saisons au rôle de lieutenant de luxe pour ses deux leaders, a remporté son premier Grand Tour.

Au classement général, il devance d'ailleurs ses coéquipiers (et leaders présumés) Jonas Vingegaard et Primoz Roglic, pour un double triplé historique. En effet, en plus de placer trois de ses coureurs sur le podium de la Vuelta, la Jumbo-Visma a remporté les trois Grands Tours de l'année. Le reste du palmarès revient à Remco Evenepoel (meilleur grimpeur), Kaden Groves (meilleur sprinteur) et Juan Ayuso (meilleur jeune).

F1 : Ferrari détrône enfin Red Bull

Pour la première fois de la saison, Red Bull a été battu. Il aura fallu attendre le quinzième Grand Prix de la saison pour voir l'écurie autrichienne laisser filer la victoire. Passés à côté des qualifications samedi, Max Verstappen (13 victoires cette saison) et Sergio Perez (1 victoire) ont fini loin du podium.

En leur absence, c'est Carlos Sainz qui a brillé pour offrir une première victoire cette saison à Ferrari. En tête depuis le départ, l'Espagnol a devancé la McLaren de Lando Norris et la Mercedes de Lewis Hamilton, à Singapour, dimanche 17 septembre. Ces deux derniers ont profité de l'erreur de George Russell dans le dernier tour pour monter sur le podium.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.