En images Mondiaux de judo : de sa première consécration en 2007 à la dernière en 2023, les 11 titres planétaires de Teddy Riner

Article rédigé par Robin Joanchicoy, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Guadeloupéen s'est offert une 11e médaille d'or mondiale, samedi, à Doha (Qatar).

"Un nouveau titre après autant de temps d’absence, je vais le savourer !" À un peu plus d'un an des Jeux de Paris, qu'il a érigés comme grande priorité, Teddy Riner ne pouvait pas rêver meilleure mise en bouche. Le judoka français a remporté son 11e sacre planétaire, samedi 13 mai, à Doha (Qatar). Auteur d'un parcours sans faute, dans une partie de tableau relevée, le Guadeloupéen de 34 ans fait son retour sur le toit du monde, six ans après son dernier titre. Depuis son premier sacre, qui remonte à 2007, Teddy Riner a connu une trajectoire exponentielle, multipliant les succès, jusqu'à devenir le meilleur judoka de l'histoire. Retour en images sur les onze couronnes mondiales du champion français, qui malgré certaines déceptions, a toujours su se relever. Jusqu'à glaner une douzième médaille d'or, la plus belle, à Paris ?

La première d'une longue série. Le 13 septembre 2007, Teddy Riner, alors âgé de 18 ans, devient le plus jeune champion du monde de l'histoire des plus de 100kg à Rio de Janeiro (Brésil). Il succède à David Douillet, décoré dix ans plus tôt. (MAXPPP)
Mental de champion. Frustré par sa médaille de bronze aux Jeux de Pékin quelques mois auparavant, le Guadeloupéen fait le dos rond et remporte son premier titre de champion du monde toutes catégories, le 21 décembre 2008, devant son public à Levallois-Perret (France). (MAXPPP)
Jamais deux sans trois. Huit mois après son succès à domicile, Teddy Riner décroche un troisième sacre mondial, dans la catégorie des plus de 100kg, le 30 août 2009, à Rotterdam (Pays-Bas). (ROBERT VOS / AFP)
Une nouvelle fois sur le toit du monde à Tokyo (Japon), en plus de 100kg, le 9 septembre 2010, le poids lourd français ne réalise pas le doublé et tombe en finale des Mondiaux toutes catégories la même année. (TORU YAMANAKA / AFP)
Reçu 5 sur 5. Comme en 2010, Teddy Riner prive l'Allemand Andreas Tölzer d'un titre mondial, le 27 août 2011, chez lui, à Paris (France). Avec cinq couronnes planétaires, il dépasse son illustre prédécesseur, David Douillet. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)
La ruée vers l'or. Champion olympique aux Jeux de Londres en 2012, le judoka français s'offre un sixième sacre mondial, le 31 août 2013, à Rio de Janeiro (Brésil). (PHILIPPE MILLEREAU / AFP)
Inébranlable. Le 30 août 2014, Teddy Riner trône encore et toujours au sommet du judo mondial et remporte un septième titre planétaire, le sixième de suite chez les plus de 100 kg, à Tcheliabinsk (Russie). (VASILY MAXIMOV / AFP)
Bis repetita. Pour la deuxième fois consécutive, le Guadeloupéen retrouve le Japonais Ryu Shichinohe en finale des championnats du monde des plus de 100kg, le 29 août 2015, à Astana (Kazakhstan). La sentence est la même, Teddy Riner fait la passe de huit. (VASILY MAXIMOV / AFP)
Légendaire. Un an après avoir remporté sa deuxième médaille d'or aux Jeux de Rio, égalant ainsi David Douillet, Teddy Riner remplit un peu plus son armoire à trophées en glanant un neuvième sacre mondial, le 2 septembre 2017, à Budapest (Hongrie). (ATTILA KISBENEDEK / AFP)
Invincible. Sur une lancée de 144 succès consécutifs, Teddy Riner s'offre un dixième titre planétaire, le 11 novembre 2017, à Marrakech (Maroc). (PHILIPPE MILLEREAU / AFP)
Six ans après son dernier titre, Teddy Riner retrouve le toit du monde. À Doha, le 13 mai 2023, il décroche son 11e titre mondial grâce à un waza-ari dans le golden score face à Inal Tasoev. (AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.