VIDEO. Six Pussy Riot molestées par des policiers à Sotchi, en marge des JO

Elles s'apprêtaient à faire un happening contre le président russe, Vladimir Poutine, dans la ville qui accueille les JO d'hiver.

APTN

Des membres du groupe punk russe Pussy Riot ont été molestées par des policiers à Sotchi (Russie), mercredi 19 février, alors qu'elles s'apprêtaient à faire un happening contre le président russe, Vladimir Poutine. Les faits ont eu lieu dans le centre de Sotchi, qui accueille les Jeux olympiques d'hiver. Après avoir été frappées, les jeunes femmes se sont rendues à l'hôpital.

Le centre de Sotchi est situé à une trentaine de kilomètres au nord des installations olympiques. Cet incident intervient au lendemain de l'interpellation de Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, retenues pendant plusieurs heures par la police, dans le cadre d'une affaire de vol présumé.

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina ont été libérées, fin décembre, après 21 mois de détention dans un camp pour hooliganisme. Elles avaient été arrêtées à Moscou à la suite d'une "prière punk" contre Vladimir Poutine interprétée en cagoules dans la cathédrale du Christ-Sauveur.

Le 18 février 2014, démonstration du groupe russe Pussy Riot à Sotchi (Russie)
Le 18 février 2014, démonstration du groupe russe Pussy Riot à Sotchi (Russie) (SHAMIL ZHUMATOV / REUTERS )