Trois initiatives en faveur des homosexuels avant l'ouverture des JO de Sotchi

Le drapeau arc-en-ciel va flotter sur les mairies de Vancouver, Ottawa, Montréal ou Québec, tandis qu'un spot publicitaire est diffusé au Royaume-Uni. 

Un homme brandit un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, devant l\'ambassade de Russie à Mexico (Mexique) pour protester contre les discriminations subies par les homosexuels dans le pays, le 5 février 2014.
Un homme brandit un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, devant l'ambassade de Russie à Mexico (Mexique) pour protester contre les discriminations subies par les homosexuels dans le pays, le 5 février 2014. (REUTERS)

Qu'ils soient athlètes ou touristes, ils ne sont pas en odeur de sainteté à Sotchi. Les homosexuels ne sont pas les bienvenus dans la ville russe où s'ouvrent, vendredi 7 février, les Jeux olympiques d'hiver. Et si les intéressés n'avaient pas compris le message de la loi sur "la propagande homosexuelle" passée par le Kremlin en 2013, le maire de Sotchi a récemment rappelé que l'homosexualité n'était "pas admise" dans la ville. 

Plusieurs organisations entendent profiter de l'ouverture des JO pour protester contre cette attitude de Moscou. Passage en revue des différentes initiatives de soutien à la communauté homosexuelle à base des couleurs de l'arc-en-ciel.

Des drapeaux hissés au Canada

La ville avait accueilli les Jeux olympiques d'hiver de 2010. Quatre ans plus tard, Vancouver (Canada) a décidé de hisser le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté lesbienne, gay, bi et trans, sur sa mairie, rapporte le Toronto Star (en anglais). La ville souhaite ainsi manifester sa désapprobation face aux discriminations et à la violence subies par les homosexuels en Russie.

Ailleurs au Canada, d'autres villes ont choisi d'adopter la même attitude. Le drapeau arc-en-ciel flottera donc aussi sur les hôtels de ville d'Ottawa, Québec ou encore Montréal, précise Radio Canada. "Montréal est soucieuse des droits de la communauté LGBT à travers le monde, a expliqué le maire de la ville, cité par le Toronto Star. Ce geste est un symbole de notre fraternité et de notre solidarité." Les drapeaux doivent être retirés à la fin de la compétition.

Un logo chez Google

Les sept couleurs de l'arc-en-ciel s'affichent aussi sur le logo de la page d'accueil de Google, vendredi. Le moteur de recherche célèbre l'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi en publiant un extrait de la Charte olympique.

Le logo de Google s\'est mis aux couleurs du drapeau homosexuel, le 7 février 2014, jour de l\'ouverture des JO de Sotchi. 
Le logo de Google s'est mis aux couleurs du drapeau homosexuel, le 7 février 2014, jour de l'ouverture des JO de Sotchi.  (GOOGLE / FRANCETV INFO)

"La pratique du sport est un droit de l'homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, de solidarité et de fair-play", indique le message publié par le géant d'internet. Tout clic effectué sur le logo Google renvoie à des documents consacrés à la Charte olympique.

Un spot publicitaire au Royaume-Uni

Pendant que la BBC retransmettra les festivités de la cérémonie d'ouverture, la chaîne britannique de service public Channel 4 a décidé de diffuser un clip loufoque pour "afficher [son] soutien aux athlètes et touristes homosexuels", note le Guardian (en anglais).

Un homme s'y déhanche torse nu, et revisite les fondamentaux du ski sur un titre intitulé Gay Mountain, face à un public d'abord perplexe puis déchaîné. Un couple d'hommes s'embrasse sous les yeux d'un faux Vladimir Poutine.  

Ce n'est pas tout. Pour bien montrer leur mobilisation, la chaîne a aussi modifié son logo, le mettant aux couleurs du drapeau gay, tout comme l'insigne qui figure sur la façade de ses bureaux, à Londres, signale encore le Guardian.