Cet article date de plus de trois ans.

JO d'hiver 2018 : frustration française en slalom, triste fin pour Lindsey Vonn et médaille rendue... Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit à Pyeongchang

La France n'est pas passée loin d'une 15e médaille cette nuit en Corée du Sud. Il a manqué quatre centièmes de seconde à Clément Noël en slalom.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le skieur français Alexis Pinturault lors du slalom aux JO de Pyeongchang jeudi 22 février. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Il faudra encore attendre un petit peu pour égaler le record de médailles de Sotchi (15 médailles). Pourtant les slalomeurs français ne sont pas passés loin, réalisant un tir groupé, mais au pied du podium. Le Français Kevin Rolland, lui, était très ému après sa finale ratée en ski halfpipe. Enfin, l'Américaine Lindsey Vonn a manqué sa dernière course olympique. Si vous dormiez, voici ce que vous avez raté dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 février à Pyeongchang (Corée du Sud).

Trois Français au pied du podium en slalom

Clément Noël, Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet peuvent nourrir des regrets. Les trois skieurs tricolores ont respectivement terminé quatrième, cinquième et sixième du slalom. Il y avait pourtant la place pour décrocher une médaille puisque les deux grands favoris de l'épreuve, l'Autrichien Marcel Hirscher et le Norvégien Henrik Kristoffersen, ont été éliminés.

"J'ai forcément un peu de frustration", a avoué Alexis Pinturault, cinquième de la course. Le skieur de Courchevel était partagé entre le fait d'avoir manqué la médaille et celui d'avoir réalisé son meilleur résultat en slalom de sa saison. Pour ses premiers JO, Clément Noël, lui, a raté la médaille d'un rien – quatre centièmes de seconde.

Les chutes des deux favoris et le joli, mais infructueux, tir groupé des Français, ont profité au Suédois André Myrher, qui s'offre le titre olympique. Il a devancé le Suisse Ramon Zenhaeusern et l'Autrichien Michael Matt.

Kevin Rolland "anéanti" après sa chute

Médaillé de bronze à Sotchi en ski halfpipe, Kevin Rolland n'a pas pu faire aussi bien à Pyeongchang. Diminué physiquement, le skieur français n'a pas pu défendre pleinement ses chances. Lors de son dernier passage, il a lourdement chuté dès son premier saut. "Cette dernière chute m'a bien anéanti", a-t-il réagi devant les caméras de francetv sport. Resté immobile sur le sol, il a finalement pu remonter sur les skis pour arriver bas du pipe.

La chute impressionnante de Kevin Rolland

Plus atteint psychologiquement que physiquement par cette finale ratée (il a terminé 11e sur 12), le Français a eu du mal à cacher son émotion. "Je suis déçu, je suis déçu pour tous les gens qui me soutiennent... Voilà, c'est pas facile", a-t-il lâché, les larmes aux yeux. Cette finale de ski halfpipe n'a pas souri au clan français puisque l'autre tricolore, Thomas Krief, a terminé dixième et n'a disputé qu'un run – sur les trois prévus – en raison d'une blessure.

L'émotion de Kevin Rolland après la finale

Le curleur russe dopé va rendre sa médaille

Le joueur de curling Alexander Kruchelnitsky a été contrôlé positif au meldonium lundi 19 février. Selon une porte-parole de la Fédération russe de curling citée par l'agence de presse Tass, sa coéquipière Anastasia Bryzgalova et lui vont rendre leur médaille de bronze obtenue lors du double mixte. L'audition d'Alexander Kruchelnitsky par le Tribunal arbitral du sport a été annulée à sa demande, tout comme celle prévue par le CIO et de la Fédération internationale de curling. Le Russe a annoncé dans un communiqué qu'il était "stupide de nier" un cas de dopage confirmé par un second échantillon.

Triste sortie pour Lindsey Vonn

La championne américaine ne terminera pas sa carrière olympique sur une ultime médaille. Bien partie en combiné alpin avec le meilleur temps de la descente, l'Américaine a fait une faute sur le slalom. Dans sa carrière, Lindsey Vonn aura donc remporté trois médailles olympiques : l'or en descente à Vancouver (2010), le bronze en Super G à Vancouver (2010) et le bronze en descente à Pyeongchang (2018).

Une délégation nord-coréenne à la cérémonie de clôture

Les JO de Pyeongchang auront été ceux du rapprochement entre les deux Corées. Dernier signe de ce réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays voisins, un général haut placé nord-coréen, Kim Yong-chol, assistera à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques. Lors de la cérémonie d'ouverture vendredi 9 février, le régime dirigé par Kim Jong-un avait déjà envoyé une délégation composée notamment de la sœur du dictateur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.