Cet article date de plus de sept ans.

Dopage : la Russie pourra-t-elle participer aux Jeux olympiques de Rio ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Dopage : la Russie pourra-t-elle participer aux Jeux olympiques de Rio ?
Dopage : la Russie pourra-t-elle participer aux Jeux olympiques de Rio ? Dopage : la Russie pourra-t-elle participer aux Jeux olympiques de Rio ? (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

La Russie saura ce mardi 19 juillet si elle peut particper aux Jeux olympiques de Rio, soit à moins de trois semaines du top départ. Le Comité international olympique (CIO) a les cartes en main après la révélation d'un rapport qui démontre un gigantesque scandale de dopage.

La vitrine était belle, un peu trop peut-être. À Sotchi en 2014, la Russie a triomphé avec 33 médailles, dont 13 en or. Vladimir Poutine pouvait jubiler. Seulement à trois semaines des Jeux olympiques de Rio, l'Agence mondiale antidopage ne mâche pas ses mots. "Le ministère des Sports russe a contrôlé, dirigé et supervisé des manipulations d'échantillons d'analyses de ses athlètes avec l'aide du FSB, les services secrets russes", a déclaré Richard McLaren, membre de la commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Une trentaine de sports seraient entachés

L'État russe complice, organisateur entre 2011 et 2015 d'un système où les échantillons d'urine seraient prélevés par d'autres, prélevés des mois plut tôt. Le premier à avoir dénoncé ces méthodes est l'ancien directeur de l'Agence antidopage russe Grigory Rodchenkov, parti depuis aux États-Unis. Une trentaine de sports seraient entachés : l'athlétisme, le football, le patinage ou le ski de fond. Jusqu'à présent, seule la Fédération d'athlétisme internationale avait pris des sanctions et exclu les sportifs aux Jeux olympiques de Rio à moins qu'ils ne se présentent sous bannière neutre. Dans les heures qui viennent, le Comité international olympique pourrait lui aussi prendre la même mesure : exclure cette fois la Fédérartion russe entière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.