Jeux olympiques : Los Angeles met ses atouts en avant

Alors que Paris lance ce vendredi une opération de crowdfunding pour les JO de 2024, retour sur la candidature rivale de Los Angeles qui espère lever 1,7 milliards de fonds privés dans son budget. Depuis l'annonce de sa candidature le 1er septembre, la ville met en avant son profil olympique et l'avancée de ses infrastructures.

(Le Coliseum, stade construit en 1923 © Radio France / Loïc Pialat)
avatar
Loïc PialatRadio France

Mis à jour le
publié le

Dans une ville aussi jeune que Los Angeles, le Coliseum, stade construit en 1923, fait figure de monument historique. Charlie Chaplin y a assisté à la cérémonie d'ouverture des Jeux de 1932. Carl Lewis y a gagné quatre médailles d'or en 1984. D'autres y brilleront peut-être en 2024.

Comme tout monument, le Coliseum se visite. Sheree, la guide du jour, n'était même pas née en 1984, mais elle livre malgré tout une petite anecdote sur les JO de Berlin en 1936 : "En 1932, ils n'avaient pas encore construit leur stade. Alors ils se sont inspirés du Coliseum pour savoir à quoi devait ressembler un stade olympique. C'est pour cela que si vous regardez le stade de Berlin, vous verrez des similitudes. "

Downtown, c'est l'autre point fort de la candidature de L.A. Le quartier dispose déjà d'infrastructures pour accueillir le basket, l'escrime, la boxe, la gymnastique ou encore le judo. Cet ancien coupe-gorge est devenu l'une des zones les plus animées de la ville.

Dans une vidéo de promotion, le comité d'organisation met justement en avant une ville-monde dynamique, avec un aéroport refait à neuf et des transports en commun en pleine extension.

Les JO seront les bienvenus

Les plages télégéniques de Santa Monica sont un autre atout du dossier angeleno. On peut s'y rendre depuis Downtown en empruntant une route au nom évocateur : Olympic Boulevard, une rue sans fin, rebaptisée pour les Jeux de 1932.

(Olympic Boulevard à Los Angeles © Radio France / Loïc Pialat)

Daniel Durbin, spécialiste du sport à l'université de Californie du Sud, explique que "la population a l'habitude des célébrités, des athlètes ou d'autres qui occupent les rues pour tourner une série télé ou pour tourner un film. Cela fait partie de la vie à Los Angeles. C'est pour cela que les habitants de Los Angeles sont beaucoup plus à l'aise que les autres avec l'idée d'une invasion médiatique pendant les Jeux. "         

Jeux olympiques : Los Angeles met ses atouts en avant. Le reportage de Loïc Pialat
--'--
--'--