Euro 2022 de handball : le patron s'appelle toujours Vincent Gérard

Malgré une préparation perturbée par un drame familial, le gardien de l'équipe de France réalise une compétition une nouvelle fois impressionnante.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Vincent Gérard lors de la rencontre du tour préliminaire de l'Euro 2022 entre la France et la Serbie, le 17 janvier 2022, à Szeged, en Hongrie. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

On doit bien concéder que mettre en avant les performances de Vincent Gérard n’a rien d’original. Le gardien de 35 ans est inépuisable. Il l’a encore prouvé lors de la victoire de l’équipe de France face aux Pays-Bas (34-24) pour la première rencontre du tour principal de l’Euro 2022. Les chiffres illustrent sa folle partie : 13 arrêts sur 33 tentatives adverses dont 1/3 aux jets de sept mètres. Face à l'Islande, samedi, le Parisien aura une nouvelle fois pour mission d'écœurer ses adversaires.

Si Vincent Gérard continue sur sa lancée, les Bleus ont de grandes chances d’aller loin dans cet Euro. Sur le plan individuel, le dernier rempart tricolore pourrait lui de nouveau être élu meilleur gardien de la compétition comme au Mondial 2017 (médaille d’or), à l’Euro 2018 (bronze) et aux Jeux olympiques 2021 (or).

Durant ce championnat d’Europe, le natif de Woippy (Moselle) se situe au-dessus de ses propres standards. Avec 46 arrêts en 111 tentatives, il affiche un incroyable 41% d’arrêts, soit mieux que ses 31% aux JO 2021, 37% à l’Euro 2018 et 40% au Mondial 2017. Cette année, seul le Danois Kevin Moller le devance (43%) au classement, mais avec un volume bien moins important de tirs à repousser : 23 arrêts en 53 tentatives.

Il a éteint les talents offensifs néerlandais

En plus de ces statistiques affolantes, le futur gardien de Saint-Raphaël choisit toujours les moments décisifs pour briller. Face aux Néerlandais, il a commencé sa partie par une parade, une façon de calmer les ardeurs adversaires, puis a permis aux Bleus de rentrer devant au score à la pause (15-12). "Le moment où je fais le premier arrêt sur Luc Steins, cela nous permet de basculer à +3 à la mi-temps. Et c'est pas la même chose", confirmait le gardien après le match. En deuxième période, son fantastique arrêt du pied devant une tentative de kung-fu permet également à son équipe de se régaler sur jeu rapide pour creuser l’écart.

Vincent Gérard a mis en échec les meilleurs artilleurs des Pays-Bas, à commencer par son talentueux coéquipier au PSG et meilleur joueur du dernier championnat de France, Luc Steins (un sur quatre aux tirs). Même constat concernant le meilleur buteur de l’Euro 2022, Kay Smits : quatre buts (sur neuf tentatives) contre 10,6 en moyenne sur les trois premiers matchs de la compétition.

Pour la deuxième rencontre consécutive après la Serbie (29-25, lundi), Gérard a été élu homme de la partie. "Ce match est une vraie satisfaction. Avec mes arrêts, je suis content d’avoir pu aider l’équipe, commentait-il sobrement en conférence de presse. On prend seulement 24 buts, il y a forcément de quoi être content. C’est forcément plus simple de gagner dans ces conditions."

Son rôle était d’autant plus important face aux Pays-Bas et il le sera encore face à l’Islande en raison de l’absence de Karl Konan. Testé positif au Covid-19 mardi et isolé durant cinq jours au moins, le joueur d’Aix-en-Provence était le taulier défensif de l’équipe de France. Guillaume Gille doit donc poursuivre face aux Islandais son réajustement défensif. Mais quoi qu’il arrive, le sélectionneur sait qu’il peut compter sur un gardin de nouveau exceptionnel.

Une préparation endeuillée

La préparation de Vincent Gérard n’a pourtant pas été des plus simples. Marqué par un drame familial juste avant la compétition, le gardien a rejoint le groupe le 8 janvier seulement, à la veille du seul match de préparation face à l’Allemagne (perdu 35-34), cinq jours avant l'entrée en lice des Tricolores. Ses coéquipiers, bien que perturbés par les nombreux cas de Covid-19, travaillaient ensemble à la maison du handball de Créteil depuis déjà deux semaines. En l’absence de Luka Karabatic, forfait pour une blessure à la cuisse, les automatismes défensifs se reconstruisaient donc sans l’ancien Montpelliérain.

Cependant, Gérard semble serein, concentré et paraît faire abstraction du contexte difficile dans lequel il évolue. "Le haut niveau demande tellement d'investissement qu'il faut savoir oublier tout le contexte extérieur, tout le monde a ses problèmes, expliquait-il à L’Equipe après la défaite face à l’Allemagne. Maintenant, je suis là pour me mettre au service du groupe, prêt à avoir le rôle que l'on me donnera. Loin de moi l'idée de penser que cela va se passer comme la dernière "compète". Je ne me dis pas que je vais jouer une heure par match et c'est peut-être pour ça que je suis libéré dans ma tête." Wesley Pardin le relaie quelques minutes à chaque match avec réussite (10 arrêts sur 37 tentatives, soit 27%).

Un cadre aux côtés de Nikola Karabatic

Présent en équipe de France depuis le titre européen de 2014, Vincent Gérard avait changé de dimension lors du sacre mondial en 2017, prenant la lumière en lieu et place du maître Thierry Omeyer. Il a désormais tout gagné et fait figure d’ancien avec Nikola Karabatic (37 ans). Son rôle a encore pris davantage d’importance après les retraites de Michaël Guigou et Luc Abalo au lendemain du titre olympique de Tokyo. Il guide les jeunes loups, alors que sept joueurs disputent leur première compétition internationale : Dylan Nahi, Karl Konan, Thibaut Briet, Yanis Lenne, Aymeric Minne, Théo Monar et Rémi Desbonnet.

Face à l’Islande, et alors que les matchs deviennent de plus en plus importants, Vincent Gérard sera encore essentiel tant par sa sagesse que ses parades. Il sera d'autant plus difficile pour les Islandais de tenir la comparaison car leur gardien titulaire, Bjorgvin Pall Gustavsson (27% d'arrêts depuis le début de l'Euro), est forfait face aux Bleus à cause du Covid-19, comme quatre de ses coéquipiers dont la star Aron Palmarsson.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.