Euro 2022 de handball : avec le Covid-19, "chaque jour c'est la loterie" pour les Français

Alors que l'équipe de France a poursuivi son sans-faute jeudi au championnat d'Europe de handball à Budapest (Hongrie), le Covid-19 perturbe la compétition et génère beaucoup d'incertitudes. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le joueur français Aymeric Minne se prépare à tirer lors du match contre la Serbie dans le cadre du championnat d'Europe de handball à Szeged (Hongrie), le 17 janvier 2022.
 (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

"L'Islande se retrouve sans son gardien numéro 1, sans son meilleur joueur ; l'Allemagne a eu douze cas, dont son gardien qui tient l'équipe à bout de bras..." La liste dressée par Vincent Gérard, gardien de l'équipe de France de handball, est représentative de la complexité engendrée par l'épidémie de Covid-19 au sein du championnat d'Europe, qui se déroule à Budapest (Hongrie). Après avoir signé jeudi 20 janvier son quatrième succès en quatre matchs grâce à une victoire 34-24 face aux Pays-Bas, la France doit désormais affronter l'Islande samedi.

Or, l'atout majeur du camp islandais, Aron Palmarsson, est positif au Covid-19 et ne sera donc pas de la partie. "Chaque jour c'est la loterie !", s'agace Vincent Gérard. "Le sport de haut niveau est fait de tellement de détails que, quand on doit en plus jouer à la loterie, c'est très compliqué."

Le casse-tête est aussi valable pour les entraîneurs. Si l'équipe de France ne compte pour l'instant qu'un seul joueur positif, Karl Konan, qui est à l'isolement depuis mardi, Guillaume Gille doit composer avec les problèmes des autres, en espérant que le camp français reste relativement épargné. "Même si on arrive à mettre ça de côté, cela reste un sujet central. Le virus est dans les équipes, on doit donc vivre avec ça, sans trop se prendre la tête", témoigne l'entraîneur du camp tricolore. 

Un titre européen au rabais ?

Dans ces conditions, quelle sera la valeur du titre européen alors que de nombreuses équipes n'auront pas pu être au complet ? "Je ne pense pas que celui qui gagnera la compétition se dira qu'elle a été un peu biaisée", assure Aymeric Minne, auteur de huit buts contre les Pays-Bas, dont c'est le premier championnat d'Europe. Avant de penser à un potentiel titre au rabais, l'équipe de France devra affronter, après l'Islande, le Monténégro et le Danemark avant d'éventuellement accéder aux demi-finales. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.