Euro 2022 de handball : la France déroule face à des Néerlandais accrocheurs mais trop limités

Les joueurs de Guillaume Gille se sont imposés (34-24) pour leur premier match du tour principal, jeudi.

Article rédigé par
Léo-Pol Platet - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Malgré le retour de deux adversaires, Dika Mem peut frapper au but face aux Pays-Bas, le jeudi 20 janvier. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Un adversaire réputé modeste et un début de match à sens unique, rapidement le spectre d’une balade de santé s’est propagé dans l’esprit des suiveurs de l’équipe de France, jeudi 20 janvier pour le premier match du tour principal de l'Euro 2022. Heureusement pour le suspense, les Néérlandais sont sortis des vestiaires à la 6e minute de jeu, ouvrant leur compteur score par Benghamen (5-1).

Une fois bien rentrés sur le parquet, les "Oranje", tous de bleus vêtus, ont fait trembler les "Bleus"… de blanc vêtus. Un temps muets devant le but, les Néerlandais ont fini par régler la mire, au point de revenir à égalité (12-12) à la 24e minute.

Gérard rassurant, Minne précis

Au moment où la maison bleue et sa jeune garde, quelque peu remaniée ce jeudi soir, semblaient tanguer, c’est un taulier qui a rassuré tout le monde. Impérial par deux fois sur sa ligne, Vincent Gérard a repoussé les tentatives néerlandaises. Et comme un symbole de la symbiose de cette équipe, c’est un jeune loup, Aymeric Minne (meilleur buteur avec huit réalisations), qui a permis aux Bleus de virer en tête à la pause avec deux nouveaux buts (15-12, 30e).

Les sueurs froides d’un retour adverse passées, les Bleus ont parfaitement entamé la seconde période, confirmant leur supériorité. Bien qu’amputée de plusieurs membres, la défense de l’équipe de France s’est mise "en mode impassable". Même le meilleur buteur de la compétition, Kay Smits, s’est cassé les dents sur Vincent Gérard et ses copains (4 buts en 9 tirs).

Émoussés physiquement et tout simplement plus dans le coup, les Néerlandais, véritable surprise à ce stade de la compétition, ont progressivement cédé. Les Bleus, sérieux et appliqués, s’imposent finalement avec un écart conséquent de dix buts (34-24). L’idéal pour entamer le tour principal. Toujours invaincus et avec une confiance au zénith malgré la menace fantôme du Covid, les tricolores retrouveront l’Islande, samedi à 18h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.