Cet article date de plus de six ans.

Vidéo L'affaire des matchs truqués agite la Ligue 2

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Plusieurs personnes sont encore en garde à vue, dont les présidents de Nimes et Caen. Une équipe de France 2 revient sur l'enquête en cours.

Les présidents de Nîmes et Caen sont soupçonnés d'avoir demandé à leurs joueurs de lever le pied lors d'une rencontre cruciale la saison dernière. "Faut pas écouter ce qu'ils racontent tous. Il faut qu'ils arrêtent leurs conneries", s'énerve un supporter. "Je comptais voir les joueurs de près, leur parler, mais on ne peut pas rentrer", lâche un autre. "J'aime trop mon club et je ne peux pas croire qu'ils aient fait quelque chose de pareil", glisse un fan.

Arrangement entre les équipes

Les dirigeants jouent l'apaisement. "La meilleure façon de ne pas penser à ça, c'est de se remettre au travail et c'est ce que font les joueurs avec beaucoup de professionnalisme", a déclaré José Pasqualetti, l'entraîneur du Nîmes Olympique. Les écoutes téléphoniques font état d'un arrangement entre les deux équipes: Caen avait besoin d'un point pour monter en Ligue 1, Nîmes d'un point pour se maintenir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.