Cet article date de plus d'un an.

Rachat du Stade de France : "Ce n'est pas un stade de foot !", dénonce un supporter du PSG, attaché au Parc des Princes

Alors que le PSG dépose jeudi sa candidature pour le rachat du Stade de France à partir de 2025, le déménagement est loin de faire consensus chez les supporters.
Article rédigé par Nicolas Peronnet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le Stade de France avant la finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Etienne, le 23 juillet 2020. (REMY PERRIN / MAXPPP)

Ils sont encore discrets, mais les premiers graffitis ont fait leur apparition sur les poubelles et les abribus aux abords du stade, avec un slogan : "Le PSG, c'est au Parc". Le Paris Saint-Germain, futur propriétaire du Stade de France ? La route est encore longue, mais le processus débute jeudi 27 avril. Le club parisien, en conflit avec la mairie de Paris qui refuse de lui vendre le Parc des Princes, est candidat pour s'installer dans l'enceinte de Saint-Denis. L'État, à qui appartient le Stade de France, recherche un nouvel acquéreur ou un nouveau concessionnaire à partir de 2025. Le prix de l'enceinte sportive est estimé à 600 millions d'euros.

>> Rachat du Stade de France : obligations vis-à-vis des Bleus, investissements... Ce que l'on sait des critères de vente

Après l'annonce de la candidature du PSG, les supporters, majoritairement opposés au déménagement, sont plutôt dépités. "Le Parc des Princes, c'est le stade emblématique de Paris, souffle l'un d'entre eux. C'est la maison, c'est le Parc, c'est l'ambiance, l'atmosphère, s'emporte Liam, qui ne voit son équipe nulle part ailleurs qu'au Parc des Princes. Le Stade de France, ce n'est pas un stade de foot !"

Une jauge ramenée à 70 000 places

La direction du PSG en est consciente. Un mail a donc été envoyé cette semaine à tous les abonnés pour prendre le pouls et préciser, parmi d'autres scénarios, ses intentions pour le Stade de France : une rénovation complète, des tribunes plus proches du terrain, une toiture retravaillée et une jauge ramenée à 70 000 places.

>> Passage à 60 000 places, coûts financiers... La mairie de Paris et les dirigeants du PSG peuvent-ils trouver un terrain d'entente pour agrandir le Parc des Princes ?

Ces annonces n'ont pas fait changer d'avis Pierrick, abonné au Parc des Princes depuis 15 ans et opposé au déménagement. "C'est l'âme. Là, je sors de la boutique pour faire des cadeaux, je vois des tee-shirts du Parc des Princes, il y a la tour Eiffel, le Parc des Princes avec la latitude, la longitude... J'ai vécu des titres, les adieux de Pauleta, la prolongation de Mbappé. Quand j'entre dans le stade, j'ai des frissons parce que mon père m'y a emmené quand j'avais deux ans et je ne l'ai plus quitté... C'est mythique !"

Racheter le Stade de France sera, quoi qu'il arrive, une opération compliquée pour le PSG. Et convaincre ses supporters l'est sans doute encore davantage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.