Une ancienne jeune footballeuse fait condamner l'Olympique lyonnais pour "discrimination sexuelle"

Une ancienne joueuse avait porté plainte, car les jeunes femmes n'avaient pas les mêmes contrats que les jeunes hommes.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le centre de formation de l'Olympique lyonnais condamné pour discrimination sexuelle (photo d'illustration) (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

Le tribunal judiciaire de Lyon a donné raison, mercredi 29novembre, à une ancienne footballeuse passée par le centre de formation de l'Olympique lyonnais, selon les informations de France Inter. Elle attaquait le club pour discrimination sexuelle. La jeune femme, âgée aujourd'hui de 21 ans et qui a fréquenté le club en 2017, dénonçait l'absence de convention pour les jeunes filles qui entrent au centre de formation, alors que les garçons, eux, voient leur parcours encadré par un tel accord.

Des garanties différentes entre filles et garçons

Cette footballeuse a pu bénéficier du même accompagnement que les garçons "tant d'un point de vue sportif que médical ou scolaire" lors de son année de formation, mais elle n'a pas été protégée par les mêmes garanties. Pour le tribunal, l'argument du club selon lequel cette absence de convention serait dû au fait que le football féminin n'est pas professionnel ne tient pas. Dans son jugement, le tribunal s'appuie notamment sur une loi qui "prohibe en son article premier, au titre des discriminations directes, les situations dans lesquelles, sur le fondement de son sexe, une personne est traitée de manière moins favorable qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne l'aura été dans une situation comparable".

"Avec tout ce que l'on fait pour le football féminin depuis des années, nous avons très mal vécu de nous retrouver attaqués sur ce terrain-là. Nous considérons être un centre de formation mixte, où garçons et filles s'entraînent régulièrement ensemble", expliquait Vincent Ponsot, le directeur général du football à l'OL, en août sur France Inter. Car, explique le club, aucune convention n'était alors prévue pour les filles au niveau de la Fédération française de football.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.