Football : Naples à l'arraché, Lyon et Monaco en gestionnaires, Marseille sauve les meubles... Ce qu'il faut retenir de la soirée européenne

Le Napoli est passé par toutes les couleurs avant de décrocher son billet pour les barrages des 1/8e de finale de la Ligue Europa, jeudi, aux dépens de Leicester.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
La joie du milieu de terrain de Naples Eljif Elmas, auteur d'un doublé face à Leicester en Ligue Europa, le 9 décembre. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Il s'en est fallu de peu pour que la bouillonnante Naples ne voit pas le printemps des compétitions européennes. Mais, fidèle à sa tradition de battante, la formation italienne est allée décrocher sa qualification pour les barrages pour les huitièmes de finale de Ligue Europa en venant à bout des Anglais de Leicester au bout du suspense (3-2), jeudi 9 décembre.

De leur côté, Lyon et Monaco, qui étaient déjà qualifiés, ont connu une soirée plus tranquille respectivement contre les Glasgow Rangers (1-1) et Sturm Graz (1-1) alors que l'OM a arraché sa place en barrages de la Ligue Europa Conférence grâce à un succès contre le Lokomotiv Moscou (1-0). 

Monaco préserve son invincibilité

Même assurée de la première place de ce Groupe B, l'ASM a fait le métier en conservant son invincibilité face à Sturm Graz. Les Autrichiens, pourtant voués à la dernière place de cette poule, ont joué le jeu en ouvrant rapidement la marque par Jakob Jantscher sur penalty (7e). Malmenée, la formation monégasque, avec les seuls Aurélien Tchouaméni et Kevin Volland comme habituels titulaires et qui enregistrait par ailleurs le retour de Wissam Ben Yedder, a mis du temps à se réveiller mais elle est parvenue à égaliser grâce à Volland, justement.

En opportuniste, l'Allemand reprenait à bout portant un ballon qui traînait (30e). Plus rien n'était marqué par la suite alors que, dans le même temps, la Real Sociedad venait à bout du PSV Eindhoven (3-0) grâce notamment à un doublé de Mikel Oyarzabal, qualifiant les Basques au détriment des Néerlandais.

Lyon assure mais ne se rassure pas

Tout comme Monaco, l'OL était assuré de finir à la première place de son groupe. Face à ceux qui étaient également sûrs d'être leur dauphin à l'issue de cette dernière journée de phase de poule, les Glasgow Rangers, Lyon n'a pas franchement réussi à effacer ses dernières prestations plutôt ternes. Scott Wright a ainsi permis aux Ecossais de tirer les premiers juste avant la pause (41e) mais, par bonheur pour les Rhodaniens, le malheureux Bassey Ughelumba marquait contre son camp aux retour des vestiaires (48e). 

Contrainte au nul, l'équipe lyonnaise ratait ainsi l'occasion de devenir la première formation française à remporter tous ses matchs en phase de groupe de Ligue Europa. Dans l'autre match du groupe, sans enjeu véritable, le Sparta Prague a battu Bröndby (2-0) et verra la Ligue Europa. 

L'OM prend le bon train face au Lokomotiv

Il aura fallu attendre la dernière journée pour voir Marseille décrocher son premier succès dans cette compétition. Mais vaut mieux tard que jamais puisque cette courte victoire des Olympiens contre le Lokomotiv Moscou leur permet d'être reversés en barrages pour accéder à la Ligue Europa Conférence. 

L'OM, qui était assurée de ne pas pouvoir aller plus loin dans cette C3 avant le coup d'envoi, a eu le mérite de ne pas snober l'enjeu et s'est imposé grâce à une réalisation de Milik à la 35e. Les Phocéens ont également résisté aux assauts russes lors des dernières minutes qu'ils ont dû disputer sans Rongier, exclu à la 80e. 

Dans le même temps, la Lazio Rome a déçu en ne parvenant pas à inquiéter Galatasaray (0-0) dans la finale du groupe. Les Turcs ont ainsi conservé leur place de leader alors que les Romains devront passer eux aussi par les barrages des huitièmes, tout comme d'autres clubs de renom tels que le Celtic, vainqueur du Betis Séville (3-2) dans le groupe G et Fenerbahçe, qui a décroché le nul sur le terrain de Francfort, déjà qualifié, dans la poule D. 

Elmas sauveur de Naples

Cela a été LE grand match de la soirée. Celui qui a fait vibrer des milliers de Napolitains au Stade Diego Armando Maradona. Opposée à Leicester, la formation vésuvienne a eu très chaud avant d'exploser de joie. Dans une rencontre à rebondissements, le Napoli a d'abord ouvert le score par Adam Ounas dès la 4e minute, avant qu'Eljif Elmas ne double l'avantage (24e). Mais c'était sans compter sur le fighting spirit britannique. 

Coup sur coup, les hommes de Brendan Rodgers ont répliqué par Evans (27e) et Dewsbury-Hall (33e), faisant planer le spectre de l'élimination pour le Napoli. Mais, dans un ultime rush, Eljif Elmas a redonné l'avantage aux siens, définitif cette fois (53e). Le milieu de terrain macédonien est bien le héros de cette soirée. 

L'Atalanta reversée en Ligue Europa

Le report du match prévu la veille mais décalé à jeudi en raison de violentes chutes de neige sur Bergame n'a pas suffi à remettre l'Atalanta sur piste. Même sur un terrain praticable, la formation transalpine est sortie de la piste face à Villarreal (2-3). Une grossière erreur de Merih Demiral dans le rond central a permis à Arnaut Danjuma d'ouvrir le score dès la 2e minute puis c'est le Français Etienne Capoue qui a gagné son duel avec le portier de l'Atalanta pour faire un break qui s'est révélé insurmontable.

D'autant que Danjuma y allait de son doublé par la suite, portant le score à 3-0. La réaction d'orgueil des Italiens, qui revenaient à une encablure, était bien trop tardive pour espérer renverser une situation trop compromise. Le club espagnol, qualifié depuis mercredi et le match nul de Manchester United face aux Young Boys de Berne (1-1), assure ainsi sa deuxième place alors que les Bergamesques sont reversés en Ligue Europa où ils pourraient affronter un club français. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OL

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.