Coupe du monde : "Le sens de mon déplacement" au Qatar "est sportif pour soutenir les Bleus", affirme la ministre des Sports

Amélie Oudéa-Castéra sera au Qatar samedi pour le quart de finale opposant la France à l'Angleterre. La ministre enchaînera aussi les rendez-vous avec notamment le président du club des supporters LGBT de l'équipe de France, le représentant de l'Organisation internationale du travail "mais sans esprit de polémique". 


Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, le 12 octobre 2022 après le Conseil des ministres.   (MYLENE DEROCHE / MAXPPP)

"Je voulais absolument être derrière notre équipe, comme un signe de reconnaissance", a déclaré vendredi 9 décembre sur franceinfo la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra. Elle assistera ce samedi au match France-Angleterre en quarts de finale de la Coupe du monde de football. "Le sens de mon déplacement est sportif pour soutenir les Bleus", précise-t-elle. 

franceinfo : Est-ce important pour vous d'être présente pour ce match ?

Amélie Oudéa-Castéra : C'est quelque chose que j'avais dit bien avant le début de la compétition. Je voulais absolument être derrière notre équipe, comme un signe de reconnaissance, comme un signe d'encouragement et je suis très contente de pouvoir être dans ce stade, derrière eux. Je pense que toute la nation sera en soutien derrière eux.

Quel est votre pronostic pour ce match ?

1 – 0 pour la France.

Si la France se qualifie pour les demi-finales, Emmanuel Macron ira-t-il au Qatar ?

Oui, il l'a dit. C'est un homme d'engagement et il tiendra parole je n'en ai aucun doute.

Allez-vous apporter votre soutien aux minorités LGBT comme l'ont déjà fait d'autres ministres étrangers pendant cette Coupe du monde ?

J'aurai à cœur de montrer mon soutien. J'ai été constante dans mes déclarations sur ces enjeux les dernières semaines, je ne vais pas changer de ligne par rapport à ça. Le sens de mon déplacement au Qatar c'est en priorité de soutenir les Bleus dans ce moment décisif de la compétition. J'ai annoncé bien avant mon arrivée que je serai engagée, fidèle à mes valeurs. Je manifesterai mon soutien au respect à la protection des droits LGBT. J'aurai sur place une rencontre importante avec Jean-Baptiste Montarnier, le président du club des supporters LGBT de l'équipe de France. Avant mon départ, j'ai vu Yoann Lemaire de "Foot ensemble" pour évoquer l'action à mener sur le terrain, dans le foot et plus largement dans le sport amateur. La protection des droits LGBT n'est pas négociable, c'est quelque chose d'extrêmement important, d'universel, je les défends parce qu'on le doit et que c'est au cœur de l'esprit du sport.


Est-ce qu'il y a une volonté politique dans votre déplacement ?

Le sens de mon déplacement est sportif pour soutenir les Bleus. Je suis sur place et je fais en sorte d'avoir un déplacement qui soit riche, qui me permette de rencontrer différents acteurs, mais sans esprit de polémique et avec la volonté de m'ouvrir aux différentes parties prenantes. J'aurai un moment avec des entrepreneurs français du sport, je participerai avec des sportives qataries pour voir comme s'organise et monte en puissance le sport féminin au Qatar. J'aurai également une rencontre avec le représentant de l'OIT (Organisation internationale du travail), je verrai Gianni Infantino, le patron de la Fifa. Je veux rendre chaque heure utile par ces échanges que je veux constructifs.


Allez-vous discuter avec le président de la Fédération, Noël Le Graët, soupçonné de harcèlement ?

Nous allons certainement nous croiser, ce sera l'occasion d'échanger de manière informelle. Je suis une femme de dialogue, les divergences que je peux avoir avec les uns et les autres me permettent d'aller au fond des choses. Le moment venu et dans les circonstances appropriées, j'irai au fond des choses avec Noël Le Graët. On aura d'ici quelques semaines la finalisation de l'audit, ce sera l'occasion d'aller au fond de cet échange au Qatar. Je vais faire en sorte que rien ne puisse créer une ambiance qui soit inutilement tendue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Noël Le Graët

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.