Mort de Diego Maradona : l’Argentine en deuil

Le monde du football pleure l'un des ses génies. Diego Maradona est décédé mercredi 25 novembre d’une crise cardiaque à 60 ans en Argentine. Le pays a décrété trois jours de deuil national.

France 2

Au pied de l’Obélisque de Buenos Aires (Argentine), plus d’un millier d’admirateurs de Diego Maradona se sont rassemblés mercredi 25 novembre. Certains supporters considéraient le footballeur comme un dieu vivant. "J'ai vraiment envie de pleurer. L'Argentine est morte aujourd'hui", témoigne un Argentin mercredi soir. malgré ses excès, Maradona représentait, pour une génération d’Argentins, une part de leur identité.

Une chapelle au palais présidentiel

L’artisan de la victoire de l’Argentine à la Coupe du monde en 1986 était aussi apprécié pour son franc-parler. Devant le stade où s’entraîne le club de Boca Juniors, l’équipe qui a révélé Maradona, les fans viennent prier pour l’ancien numéro 10. En hommage au joueur prodige, une chapelle ardente sera installé jeudi à la Casa Rosada, le palais présidentiel argentin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Diego Maradona, nouvel entraîneur du Gimnasia La Plata, lors de la première séance d\'entraînement du club, à Buenos Aires (Argentine), le 8 septembre 2019. 
Diego Maradona, nouvel entraîneur du Gimnasia La Plata, lors de la première séance d'entraînement du club, à Buenos Aires (Argentine), le 8 septembre 2019.  (ALEJANDRO PAGNI / AFP)