Lionel Messi au PSG : une bonne affaire autant économique que sportive ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Lionel Messi au PSG : une bonne affaire autant économique que sportive ?
franceinfo
Article rédigé par
J.-C. Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Le génie argentin, Lionel Messi, s’est engagé avec le Paris Saint-Germain, mardi 10 août. Pascal Boniface, spécialiste de géopolitique du sport, était dans le 23 heures de franceinfo pour analyser les différents enjeux derrière cette arrivée. 

Les supporters du PSG imaginent déjà l’association Messi, Neymar et Mbappé sur le terrain. Mais aux salaires astronomiques des deux derniers, il faut ajouter les 40 millions d’euros annuels de l’Argentin, qui a signé dans la capitale, mardi 10 août. Peut-on tout de même parler de bonne affaire ? "Ça va dépendre des retombées économiques pour le PSG, mais celles-ci peuvent être énormes. En termes de ventes de maillots, d’accords financiers avec des partenaires qui vont se précipiter pour être associés à son image et par rapport à la renommée mondiale. C’est le footballeur le plus célèbre de la planète. La notoriété rapporte de l’argent. Malgré les sommes conséquentes payées, ça peut être rentable", analyse Pascal Boniface, spécialiste de géopolitique du sport.

"En football, l’argent va à l’argent"

"Il n’y a pas de transfert, pas d’argent versé à Barcelone, c’est un salaire énorme, même s’il est deux fois moindre que celui qu’il avait au Barça. C’est une bonne affaire sportive, mais aussi économique. En football, l’argent va à l’argent", a-t-il poursuivi. En outre, le spécialiste a analysé les conséquences du Covid-19 sur cette arrivée de Lionel Messi au PSG. "Il a asséché les finances de Barcelone et des clubs espagnols. Le Barça n’avait plus le droit de payer Messi aussi cher, et même au salaire où le PSG va le rémunérer, à cause des règles espagnoles qui encadrent la masse salariale."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lionel Messi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.