Ligue Europa conférence : tout reste à faire pour Nice, tenu en échec par Bâle en quart de finale aller

Les Aiglons ont cru renverser le club suisse mais ont été rejoints en fin de match (2-2), jeudi. Ils devront faire la différence dans une semaine, à domicile, pour se qualifier en demi-finales.
Article rédigé par Denis Ménétrier, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Khéphren Thuram face à Taulant Xhaka lors du quart de finale aller de la Ligue Europa conférence entre le FC Bâle et l'OGC Nice, le 13 avril 2023. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Le show Terem Moffi n’aura pas suffi. Auteur d’un doublé, jeudi 13 avril, lors du quart de finale aller de la Ligue Europa conférence contre le FC Bâle, l’attaquant nigérian n’a pourtant pas réussi à offrir à l’OGC Nice une option avant le match retour dans une semaine. Les deux équipes se sont séparées sur un score de parité (2-2). Sur la pelouse du Parc Saint-Jacques de Bâle, le club azuréen menait jusqu'à la 70e minute mais Zeki Amdouni a imité Moffi en y allant aussi de son doublé.

En difficulté en Ligue 1 depuis plusieurs semaines, Nice n’a désormais plus remporté le moindre match depuis un mois et son huitième de finale retour de la Ligue Europa conférence contre le Sheriff Tiraspol (3-1). La déception est d'autant plus grande que l’équipe de Didier Digard n’est pas passée loin de retrouver le chemin du succès grâce à un Moffi des grands soirs. Avant que l’attaquant niçois ne se mette en évidence, c’est surtout son coéquipier Jean-Clair Todibo qui a été en vue… pour les mauvaises raisons.

Moffi joue les acrobates

Alors que les Aiglons maîtrisaient la rencontre sans se montrer dangereux, le défenseur convoqué pour la première fois en équipe de France en mars, a provoqué un penalty pour un coup d’épaule trop appuyé sur l'ex-Niçois Dan Ndoye. Ce dernier, très en vue, a laissé Zeki Amdouni, le buteur maison, transformer la sentence (26e). Cette ouverture du score a eu le mérite de réveiller les Aiglons, pas loin d’égaliser sur une frappe de Khephren Thuram passée juste à côté des buts (29e).

À 0-1, c’est le moment qu’a choisi Moffi pour surgir. D’abord en profitant d’un cafouillage dans la surface suisse pour remettre Nice à hauteur (38e). Puis, en éblouissant le Parc Saint-Jacques, jusqu'à même impressionner le coach bâlois, sur un retourné acrobatique splendide en conclusion d'un centre de Gaëtan Laborde (45e+1).

Les deux gardiens décisifs

Légèrement bousculée en deuxième période, l’équipe de Digard a craqué sur un mauvais marquage de Pablo Rosario, qui a laissé Amdouni égaliser à son tour, de la tête (71e). Et si Laborde n’est pas passé loin de donner un avantage définitif aux Aiglons, mais a buté sur Marvin Hitz à deux reprises (75e, 77e), Nice peut également remercier Kasper Schmeichel, auteur de deux arrêts devant Michael Lang (66e) et Ndoye (90e+1).

Nice et Bâle se quittent donc sur ce résultat nul et les joueurs de Digard devront gagner à l’Allianz Riviera jeudi prochain, au match retour, pour poursuivre leur rêve européen. Dernier représentant français en Coupe d’Europe cette saison, Nice peut rejoindre les demi-finales d’une compétition européenne pour la première fois de son histoire en cas de qualification. Le coefficient UEFA français, menacé par les clubs néerlandais, ne demande que ça.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.