Ligue des Nations : 100 sélections, 57 matchs consécutifs... Les chiffres à retenir de la carrière d'Antoine Griezmann en Bleu

Le joueur de l'Atlético de Madrid a honoré sa 100e sélection avec les Bleus dimanche, l'occasion de revenir sur sa carrière internationale en six chiffres.

Article rédigé par
Bertrand Bielle - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Antoine Griezmann célèbre la victoire de l'équipe de France contre la Belgique en demi-finale de la Ligue des nations le jeudi 7 octobre 2021 à l'Allianz Stadium de Turin. (ISABELLA BONOTTO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Antoine Griezmann est devenu dimanche 10 octobre, à l'occasion de la finale de la Ligue des nations contre l'Espagne, le 9e joueur à passer la barre symbolique des 100 sélections en équipe de France. Une carrière internationale déjà bien remplie pour l'attaquant tricolore (30 ans), sur laquelle franceinfo: sport revient en six chiffres.

100 sélections, le 9e joueur le plus capé en Bleu

En passant la barre symbolique des 100 sélections en équipe de France dimanche lors de la finale de Ligue des nations face à l'Espagne, Antoine Griezmann va conforter sa place dans le top 10 des joueurs les plus sélectionnés. Actuellement neuvième joueur le plus capé de l'histoire des Bleus, il ne sera plus qu'à trois petits matchs de la huitième place, occupée par un certain... Didier Deschamps.

Avec trois périodes internationales prévues entre novembre prochain et juin 2022, le Mâconnais devrait continuer son ascension au sein de ce clan fermé, avec d'anciens champions du monde en ligne de mire comme Patrick Vieira (107) et Zinédine Zidane (108) ou ses coéquipiers en 2018, Olivier Giroud (110) et le capitaine Hugo Lloris (133), respectivement cinquième et deuxième au classement des joueurs les plus capés. 

57 matchs consécutifs en Bleu, un record

Depuis, son premier match en Bleu (le 5 mars 2014 lors d'un amical face aux Pays-Bas), Antoine Griezmann s'est imposé comme un véritable maître à jouer de l'ère Deschamps. En sept ans et demi, il n'a manqué que quatre rencontres (il n'a été remplaçant en début de match qu'à quinze reprises) et face à l'Espagne, il va enchaîner un 57e match d'affilée, record absolu dans l'histoire de la sélection. Pour voir l'équipe de France jouer sans Griezmann, il faut remonter à juin 2017 et une victoire contre l'Angleterre (3-2).

41 réalisations, le troisième meilleur buteur

Antoine Griezmann est entré un peu plus dans l'histoire de l'équipe de France le 7 septembre dernier. À Lyon, son doublé (le cinquième avec les Bleus) face à la Finlande lors d'un match des qualifications pour le Mondial 2022 lui a permis d'atteindre la troisième marche du podium des meilleurs buteurs en bleu, égalant ainsi Michel Platini. Seuls Olivier Giroud (46 buts) et Thierry Henry (51) ont fait mieux que l'ex-Barcelonais, revenu cette saison sous les couleurs de l’Atlético de Madrid. 

Un record "proche", mais un objectif qui ne "l'obsède pas", a déclaré Grizemann vendredi 8 octobre en conférence de presse, un mois après avoir inscrit son doublé face à la Finlande. "Dix buts, c'est beaucoup et pas beaucoup à la fois, on va y aller mollo", a-t-il glissé dans un sourire.

S’il est capable de marquer de loin à l’image de son enroulé pied gauche contre l’Ukraine le 24 mars dernier, "Grizou" s’avère être particulièrement décisif dans les derniers mètres, puisque sur ses 41 buts en Bleu, 35 ont été inscrits dans la surface.

4 fois buteur contre l’Allemagne, sa proie favorite

Parmi tous ses adversaires, la Mannschaft est une équipe qui sourit particulièrement bien à Antoine Griezmann. Quatre buts au total, dont un doublé en demi-finale de l’Euro 2016 qui permettra, entre autre au Mâconnais, d’être élu meilleur joueur du tournoi quelques jours plus tard. Le 16 octobre 2018, il voit encore double face aux Allemands, avec deux buts en seconde période (victoire 2-1 de la France).

708 minutes sans marquer en 2019

Antoine Griezmann en équipe de France, c’est aussi du moins bien. Pour l'attaquant, l'année 2019 a été des plus douleureuses : entre le 2 juin et le 17 novembre 2019, il a joué 708 minutes (soit plus de 7 matchs) sans trouver le chemin des filets. Sa pire disette sous le maillot bleu, à laquelle il a mis un terme lors du match face à l'Albanie, qui s'est conclu par une victoire des Bleus (2-0). 

5 célébrations phares

"Grizou" a habitué ses supporters à multiplier les célébrations. Certaines sont devenues iconiques, à l’image de ses danses inspirées du jeu-vidéo fortnite et du rappeur canadien Drake. Sans oublier le salut royal et le pouce dans la bouche en hommage à sa fille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.