PSG-Manchester City : le récital de Verratti, Gueye infatigable... Les notes des Parisiens

De Lionel Messi à Marco Verratti, retour sur les prestations des joueurs du Paris Saint-Germain lors de leur victoire contre Manchester City (2-0) mardi soir en Ligue des champions.

Article rédigé par
Au Parc des Princes - Andréa La Perna - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Idrissa Gueye et Marco Verratti ont eu un rôle primordial dans la victoire du Paris Saint-Germain contre Manchester City en Ligue des champions le 28 septembre 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

Voilà presque deux années, depuis le 11 décembre 2019 contre Galatasaray exactement, que le Parc des Princes se languissait de retrouver ses joueurs pour un soir de Ligue des champions. Face à Manchester City, finaliste sortant de la compétition qui l'avait éliminé sur son passage, le Paris Saint-Germain a pris sa revanche mardi 28 septembre (2-0) grâce à une performance collective remarquable.

Gianluigi Donnarumma : 7/10

Il ne relâche pas la frappe appuyée de Raheem Sterling (32e), bouche surtout son angle sur la tête de Ruben Dias après un corner (44e) et sur une frappe de Kevin de Bruyne (54e). Il se couche parfaitement face à Riyad Mahrez (79e). Quelques sorties hésitantes et des relances au pied trop souvent synonymes de touche pour l'adversaire ont failli ternir sa performance, mais à la fin c'est un clean sheet contre Manchester City et son trio Mahrez-Sterling-Grealish avec sept arrêts au compteur.

Achraf Hakimi : 6/10

Ses premiers pas en France ont montré un défenseur supersonique et décisif. C'est dans un tout autre registre que le Marocain a évolué contre City. Extrêmement propre (91% de passes réussies, n°2 de son équipe), Achraf Hakimi a parfaitement tenu son côté droit, limitant le champ d'expression de Jack Grealish. C'est son appel long de ligne qui ouvre la voie au une-deux gagnant de Lionel Messi (74').

Marquinhos : 6/10

Pas forcément verni dans ses relances, le capitaine brésilien a coupé un grand nombre de ballons dangereux, notamment sur corner et sur les centres plongeants tentés par les ailiers de City. Son jeu de tête et sa lecture ont grandement permis au PSG de garder sa cage inviolée.

Presnel Kimpembe : 5/10

Quelques approximations et autres contres défavorables auront fait parcourir des frissons sur l'échine des spectateurs du Parc des Princes. Mais sa capacité à aller harceler son vis-à-vis a poussé les attaquants adverses à y réfléchir à deux fois. 

Nuno Mendes : 4.5/10

Une première titularisation en Ligue des champions à 19 ans, qui plus est face au finaliste sortant de la compétition, ce n'est pas un match comme les autres. Il y a de quoi se sentir décontenancé. Sur sa première potentielle action décisive, le jeune Portugais a perdu tout seul le ballon alors qu'il avait le temps d'ajuster son centre (6e). Timide mais sans passer à côté de son match, il pourra remercier Idrissa Gueye et Neymar pour leurs efforts défensifs sur le côté gauche.

Marco Verratti : 8/10

Il n'avait plus joué depuis un mois et c'est dans un rôle de numéro 6 qu'il s'est retrouvé, face à l'une des équipes les plus efficaces au pressing au monde. Et c'est une masterclass qu'il a donnée. À lui tout seul, l'Italien a annihilé le plan de jeu de Pep Guardiola. Entre ses sorties de balle léchées et ses tacles précieux, Marco Verratti a rappelé à quel point il était un milieu de terrain à part. Remplacé sous l'ovation du public à la 78e minute par Georginio Wijnaldum.

Idrissa Gueye : 8/10

Encore lui, toujours lui. 2021/22 est une renaissance, voire une explosion pour Idrissa Gueye. Précieux dans ses efforts défensifs, notamment dans sa capacité à venir épauler l'inexpérimenté Nuno Mendes sur le côté gauche, le Sénégalais a encore planté. Après Brest, Clermont et Montpellier, c'est contre City au cours d'un match crucial qu'il fête déjà son 4e but de la saison. Le co-meilleur buteur du club cette saison (avec Mbappé) a envoyé un missile imparable sous la barre d'Ederson sur un ballon que personne ne semblait en mesure de maîtriser (8e). Insubmersible, il n'a jamais relâché ses efforts, même quand Kevin de Bruyne a tatoué l'empreinte de ses crampons sur son tibia (39e). Remplacé dans le temps additionnel par Danilo Pereira (90e).

Ander Herrera : 5.5/10

Moins en vue que ses deux autres compères du milieu de terrain, l'Espagnol a joué aussi son rôle en proposant des solutions dans les pieds pour se sortir des zones les plus hostiles. Il aurait pu être récompensé à la 38e minute lorsqu'il a été trouvé lancé par Neymar, mais sa frappe a été détournée par Ederson. Son manque de justesse dans la distribution (seulement 83% de passes réussies) a forcé ses coéquipiers à des courses supplémentaires.

Lionel Messi : 6/10

Le brouillard puis l'éclair. Alors qu'il s'était montré plutôt discret dans le jeu, il a suffi d'un instant magique pour qu'il embrase le Parc des Princes. Lancé à vive allure balle au pied, l'Argentin a sollicité le une-deux avec Kylian Mbappé avant d'envoyer une frappe enroulée dans la lucarne d'Ederson (74e). Un premier but avec Paris qui lance enfin la nouvelle ère.

Kylian Mbappé : 6/10

Si la première impression veut qu'on condamne ses ballons perdus (24, au moins 8 de plus que tout autre coéquipier), il faut reconnaître qu'il est le seul joueur présent sur toutes les offensives dangereuses du PSG ce soir. C'est lui qui centre sur l'ouverture du score de Gueye et c'est lui qui assiste Messi sur le 2-0. 

Neymar : 5.5/10

Un match en demi-teinte pour le Brésilien. Une première période exemplaire où il a été le seul du trio offensif à tirer (deux fois) et le seul à s'investir pleinement dans les tâches défensives. Neymar a retrouvé une condition physique qui lui a permis de faire la différence balle au pied ou par la course, mais sa volonté de le prouver à tous l'a souvent conduit à tenter l'impossible, à l'image d'un soleil insolent sur Riyad Mahrez en première période.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.