Ligue des champions : les Lyonnaises battent une nouvelle fois le PSG et se qualifient pour la finale

Vainqueures au Parc des princes (2-1), samedi, les Lyonnaises se qualifient pour la 10e finale de Ligue des champions de l'histoire du club.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les Lyonnaises fêtent leur victoire sur la pelouse du Parc des princes en demi-finale de Ligue des champions, le 30 avril 2022. (CRISTIANO MAZZI/SPP/SHUTTERSTOCK/SIPA / SIPA)

Lyon va retrouver les sommets européens. Les Lyonnaises ont validé leur ticket pour la finale de la Ligue des champions après leur victoire contre le PSG (2-1) au Parc des Princes, samedi 30 avril. Devant une affluence record pour un match opposant deux clubs de football féminin en France (43 254 spectateurs), les joueuses de Sonia Bompastor ont dominé les Parisiennes, grâce à des buts d’Ada Hegerberg (14e) et de Wendie Renard (83e). En finale, les Lyonnaises affronteront les tenantes du titre barcelonaises, qualifiées un peu plus tôt dans la soirée malgré leur défaite à Wolfsburg (0-2).

Les Lyonnaises avaient simplement besoin de préserver leur avantage d’un but acquis au match aller (3-2). Elles sont allées chercher une victoire au caractère sur la pelouse du Parc des Princes. Au-dessus techniquement, rapidement devant au score, l’OL a animé presque toute la rencontre et n’a rien lâché pour s’assurer un succès qui ne souffre d’aucune contestation.

Lyon porté par Hegerberg et Renard

Elle n’avait pas marqué au match aller, un fait suffisamment rare pour le noter. La star norvégienne Ada Hegerberg a réparé cette anomalie en ouvrant le score pour les Lyonnaise sur une tête bien placée en lucarne, sur un bon centre de Selma Bacha, véritable feu follet dans son couloir gauche.

Elle a même cru doubler la mise juste avant l’heure de jeu (56e), en plein temps fort parisien, mais sa passeuse Melvine Malard a été signalée en position de hors-jeu. C’est finalement de la capitaine et taulière Wendie Renard qu’est venue la délivrance, d’une tête sur un coup franc excentré en fin de match, pour entériner la victoire et s’ouvrir la route de la finale.

En face, Paris a eu beaucoup de mal à se mettre dans le match. Assommées par l’ouverture du score lyonnaise, les joueuses de Didier Ollé-Nicolle n’ont pas été assez emballantes lors de la première période. Les débats se sont un peu équilibrés au retour des vestiaires, et elles sont parvenues à capitaliser sur un temps fort pour revenir au score grâce à une frappe opportuniste de Marie-Antoinette Katoto (62e). Avant de craquer à nouveau dans les dernières minutes, et de laisser s’échapper leur rêve d’une troisième finale étoilée.

Alors qu’elles avaient chuté face aux Parisiennes en quarts de finale de la compétition l’année dernière, les Lyonnaises prennent leur revanche et avancent jusqu’à Turin, où se déroulera la finale le 21 mai. Elles y retrouveront Barcelone, dans un remake de la finale de l’édition 2019. L’OL avait alors surclassé les Espagnoles (4-1). Un coup de force qu’elles voudront sans doute rééditer pour remporter un huitième titre européen record.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.