Incidents au Stade de France : le sociologue Patrick Mignon évoque un "problème d’organisation"

Publié
Incidents au Stade de France : le sociologue Patrick Mignon évoque un "problème d’organisation"
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Invité sur le plateau du 23h de Franceinfo dimanche 29 mai, Patrick Mignon, sociologue du sport, analyse les incidents qui ont eu lieu samedi 28 mai au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Samedi 28 mai, la finale de la Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid se tenait au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). La rencontre a été marquée par des incidents aux abords du stade entre des supporters et les forces de police. "Quand on reprend un petit peu tous les éléments, on a un certain nombre de choses qui sont un peu embêtantes, c’est-à-dire effectivement le fait par exemple que tous les supporters de Madrid étaient dans le stade au moment du coup d’envoi et pas ceux de Liverpool. Alors qu’est-ce qui y fait ? Parce qu’il y avait trop de faux billets du côté de Liverpool ?", s’interroge Patrick Mignon, sociologue du sport, sur le plateau du 23h de Franceinfo dimanche 29 mai.

Un "problème d’organisation"

Le sociologue évoque un "problème d’organisation" et prend en exemple le travail réalisé en Angleterre après notamment le drame d’Hillsborough où des dizaines de personnes sont décédées. "Le football anglais s’est transformé suite à ça. Les organisateurs, les clubs de football, la FA (Football Association) et l’État ont pris des mesures de manière à la fois à ce qu’on puisse faire parler les supporters qui n’étaient pas les hooligans, puisque c’était ça qu’était l’image, et deuxièmement les mesures répressives nécessaires qu’on pouvait avoir en tête. Il y a eu un très très gros travail qui a été fait dans les clubs anglais de ce point de vue-là", souligne Patrick Mignon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.