Match Paris FC/Lyon interrompu : l'OL interdit ses supporters de déplacement "jusqu'à nouvel ordre"

L'OL a réprouvé samedi les incidents du match de Coupe de France Paris FC - Lyon et décidé d'interdire les déplacements de ses supporters pour les matchs à l'extérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les supporters lyonnais face à la police anti-émeute lors du match de Coupe de France opposant le Paris FC à l'OL, vendredi 17 décembre. (BERTRAND GUAY / AFP)

L'Olympique lyonnais a pris les devants des sanctions. Si la commission de discipline de la Fédération devrait se réunir lundi 20 décembre pour statuer sur la responsabilité du Paris FC et de l'OL suite aux incidents qui ont émaillé la rencontre de 32e de finale vendredi, l'Olympique lyonnais a d'ores et déjà annoncé interdire de déplacement ses groupes de supporters, samedi 18 décembre. 

"Plus que jamais, nous devons éradiquer ces phénomènes de hooliganisme et bannir tous ceux qui sont ennemis, par leurs actes, du football, mais aussi des clubs dont ils se revendiquent. Dans ce contexte, jusqu'à nouvel ordre, et jusqu'à ce que la lumière soit faite sur l'identification des auteurs, l'Olympique Lyonnais décide d'interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matchs à l'extérieur", a écrit l'OL dans un communiqué.

Une mesure préventive 

Vendredi, le 32e de finale de Coupe de France entre les Lyonnais et le Paris FC au stade Charléty de Paris a été définitivement interrompu, alors que le score était de 1-1 à la mi-temps, après des affrontements en tribunes.

Après des jets de fumigènes aux abords de la tribune lyonnaise, des bagarres ont éclaté et des mouvements de foule ont alors eu lieu, entraînant le déploiement de forces de l'ordre venues prêter main forte aux stadiers.

Bien que plaidant pour une "responsabilité partagée", le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, est de plus en plus acculé après les nouveaux débordements de certains supporters lyonnais. Mercredi, il avait été sanctionné de cinq matches de suspension ferme pour s'en être pris verbalement à l'arbitre lors du match contre Marseille, interrompu après un jet de bouteille en plastique contre le Marseillais Dimitri Payet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.