Ligue 1 : Lyon talonne Monaco, Marseille européen et Nîmes relégué... ce qu'il faut retenir de la 37e journée

Le multiplex de la 37e journée de Ligue 1 a tenu ses promesses. Monaco et Lyon sont toujours au coude à coude, Marseille est assuré d'être européen et Nîmes est relégué. Franceinfo: sport vous résume la soirée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Florian Thauvin et Arkadiusz Milik lors de la victoire de l'OM contre Angers en Ligue 1, le 16 mai 2021. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Du spectacle à tous les étages, mais finalement peu de mouvements au classement. Le multiplex de la 37e journée de Ligue 1 a été riche en buts et en enseignements, dimanche 16 mai. À une journée de la fin du championnat, Monaco possède toujours un petit point d'avance sur Lyon dans la course à la troisième place. Derrière, Marseille a assuré sa place en Coupe d'Europe la saison prochaine (reste à savoir laquelle), tandis que Nîmes est relégué en Ligue 2. 

Lutte pour le titre : le PSG à un point de Lille

La mauvaise opération de la soirée est lilloise. Tenus en échec sur leur pelouse par l'AS Saint-Etienne (0-0), les Lillois ne comptent plus qu'un point d'avance sur le PSG après la démonstration parisienne contre Reims. La course au titre est relancée.

Podium : Lyon sur les talons de Monaco 

Statu quo dans la lutte pour la troisième place. Une situation loin d’être acquise avant le coup d'envoi, car Monégasques et Lyonnais affrontaient des équipes qui avaient beaucoup à perdre. Honneur au club princier qui recevait l’ambitieux Stade Rennais. Une semaine après leur nul convaincant contre le PSG, les Bretons cherchaient à se relancer dans la course à l’Europe, derrière Marseille et Lens. Mais l’AS Monaco a vite pris le dessus pour conserver sa troisième place (et même pourquoi pas jouer le titre, en cas de défaites lilloises et parisiennes dimanche 30 mai). Mis sur orbite par Golovin, Ben Yedder a rapidement ouvert le score, avant que Golovin ne se charge du break, dès la 28e minute.

De quoi conserver la troisième place avant d’affronter Lens. Car dans le même temps, l’Olympique Lyonnais a fait le travail à Nîmes. La soirée avait pourtant mal débutée pour Lyon, mené au score après une énorme bévue de son défenseur brésilien Marcelo. Une boulette qui a eu le mérite de réveiller le collectif lyonnais qui a ensuite déroulé aux Costières grâce à des buts de Depay, Aouar, Slimani et un doublé de Paqueta. 5-2 score final. Lyon reste quatrième, à un petit point de l’AS Monaco, et trois du PSG (qui compte toutefois une différence de buts largement favorable). La troisième place se jouera donc lors l’ultime journée.

Ligue Europa : Milik envoie l'OM en Europe

Depuis le mois de janvier, Marseille tient enfin son "Grantatakan", et ça change tout. La preuve contre Angers. L’OM a été porté par Arkadiusz Milik, auteur d’un triplé. Le buteur polonais a d’abord surgi sur un centre de Lirola pour mettre Marseille sur les bons rails (8e). Puis Milik a profité d’un superbe service de Payet en profondeur pour mettre l’OM à l’abri dès le retour des vestiaires. À l’abri ? Pas vraiment, car les Angevins sont revenus dans le coup grâce à Pereira Lage (57e) et Romain Thomas (87e), ce qui a donné une fin de match complètement folle au Vélodrome.

Sauf que depuis l’arrivée de Sampaoli sur le banc olympien, ces fins de match tournent souvent en faveur des Marseillais. Et cela a encore été le cas grâce à un penalty obtenu par le jeune Dieng au bout du temps additionnel, et transformé par Milik (3-2). Un but qui assure à l’OM de participer à une Coupe d’Europe l’an prochain avec 59 points au compteur, reste à savoir laquelle entre la Ligue Europa (pour le 5e) et la Ligue Europa Conférence (pour le 6e). Des places que scrutent le RC Lens (6e, 56 pts), balayé à Bordeaux (3-0) et le Stade Rennais (7e, 55 pts), tombé sur le Rocher (1-2).

Maintien : Nîmes condamné, six candidats pour le barrage 

Fin du suspense pour les Crocodiles nîmois, tombés sur un Lyon beaucoup trop fort aux Costières. Balayés 5-2 sur leur pelouse par l’OL, les Nîmois sont officiellement relégués en Ligue 2, trois ans après leur remontée dans l’élite. Avec cinq points de retard sur Nantes, barragiste, Nîmes est assuré de faire le voyage vers la deuxième division avec Dijon, relégué de longue date. Reste maintenant à savoir qui disputera le barrage contre le club de Ligue 2 (qui sera Grenoble, Toulouse ou le Paris FC).

Pour l’instant, c’est toujours le FC Nantes, 18e avec 40 points malgré sa nette victoire à Dijon (4-0). Mais six équipes peuvent encore récupérer cette place de barragiste : Lorient, Brest et Strasbourg à 41 points, mais aussi Bordeaux et Reims à 42. Tout se jouera donc la semaine prochaine avec notamment un Strasbourg-Lorient et un Reims-Bordeaux, alors que Nantes recevra Montpellier, et que Brest aura la lourde tâche d’assurer son maintien contre… le PSG.

Le classement après la 37e journée :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.