Ligue 1 (37e journée) : Lille ralenti par Saint-Etienne pour le titre, le PSG déroule face à Reims

Dans la course au titre, c’est le Paris Saint-Germain qui a fait la bonne opération dimanche en s’imposant facilement face à Reims, alors que Lille est resté muet face à Saint-Etienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La course au titre se jouera à la 38e et dernière journée entre Lille et le PSG.  (AFP)

Lille pouvait être sacré champion dimanche 16 mai, mais les Dogues devront attendre la dernière journée pour connaître l’issue de leur saison. En concédant un nul sans saveur face à Saint-Etienne (0-0), les Lillois sont plus que jamais sous la menace du Paris Saint-Germain, qui n’a pas raté l’occasion de mettre la pression sur le leader en balayant Reims au Parc des Princes (4-0).

Pourtant, affronter Saint-Etienne, qui n’a plus rien à jouer, aurait pu s’apparenter à une formalité pour les hommes de Christophe Galtier. Mais Lille s’est pris les pieds dans le tapis et a buté tout le match sur une équipe stéphanoise bien en place. Luiz Araujo, Burak Yilmaz et Jonathan David sont venus s’empaler tour à tour sur le bloc vert. Les Dogues n'ont cadré aucun tir en première mi-temps, signe d’une fébrilité et d’une tension qu’on ne connaissait pas aux Lillois, d’ordinaire irrésistibles en première mi-temps. Les Nordistes sont rentrés aux vestiaires plein de doutes, tout le contraire des Parisiens. 

Paris peut encore y croire

Les joueurs de Mauricio Pochettino, qui n’avaient d’autre choix que de gagner pour éviter le sacre de Lille en cas de victoire, se sont rapidement rendus le match facile. Sur une incursion de Kylian Mbappé, Yunis Abdelhamid a laissé traîner le bras sur la frappe de l’attaquant français. Double peine pour les Rémois : carton rouge pour le défenseur et penalty facilement transformé par Neymar. Onze minutes plus tard, Kylian Mbappé a profité d’une grossière erreur de relance de Thomas Foket pour inscrire son 26e but en championnat cette saison.

En deuxième période, le chasseur parisien a continué de renifler les traces hésitantes de sa proie lilloise. En supériorité numérique depuis la dixième minute, les Parisiens ont déroulé pour finalement s’imposer 4-0 grâce à un but du capitaine Marquinhos sur une tête boxée et une ultime réalisation de Moise Keane. De leurs côtés, les Lillois ne sont jamais parvenus à percer le coffre-fort du Forez, malgré un poteau de Yusuf Yazıcı sur coup franc à la 90e minute.

Ralenti, le Losc n'en reste pas moins maître de son destin pour être sacré champion de Ligue 1 pour la quatrième fois de son histoire. Avec un point d’avance sur leur poursuivant parisien, les Dogues seront champions en cas de victoire à Angers dimanche prochain. Les Parisiens, eux, peuvent encore espérer un faux pas nordiste, mais sont désormais proches de laisser échapper pour la deuxième fois depuis 2013  le titre de champion de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.