Ligue 1 : Lyon se relance contre Angers et reste au contact du trio de tête

Une semaine après être descendu du podium, Lyon s’est relancé face à Angers en s’imposant facilement au Groupama Stadium dimanche soir (3-0). Un succès au terme d’une prestation solide qui lui permet de rester au contact du trio de tête et de rêver, encore, au titre de champion de France à six journées de la fin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Lucas Paqueta célèbre son but face à Angers (JEFF PACHOUD / AFP)

Après les solides victoires de Lille à Metz (2-0), du PSG à Strasbourg (4-1) et de Monaco face à Dijon (3-0), l’Olympique Lyonnais n’avait d’autre choix que de s’imposer à domicile face à Angers pour espérer continuer à rêver d’un titre de champion qui lui échappe depuis 2008. Alors que le quatuor de tête s’est officiellement lancé dans le sprint final, la question de savoir s’il est bénéfique ou préjudiciable de jouer avant ou après ses concurrents se posait pour l’OL ce dimanche soir.

Les joueurs de Rudi Garcia ont répondu à cette interrogation sur le terrain, face à des Angevins en difficulté (3-0). Loin d’être inhibés par l’enjeu, les Rhodaniens sont apparus déterminés dans un 4-2-3-1 inédit, avec un Memphis Depay replacé sur le côté gauche. Alors que l’OL a pris la fâcheuse habitude en 2021 de ne jouer qu’une demi-heure par match, quel que soit le niveau de l’adversaire - comme l’a rappelé la qualification douloureuse en Coupe de France face au Red Star en cours de semaine (2-2, 5-4 t.a.b.) -, les Lyonnais ont retrouvé face à Angers la consistance qui faisait de cette équipe l’un des cadors de la Ligue 1 à la fin de l'année 2020.

Le réveil à point nommé de Depay

Muet depuis cinq matches, le capitaine Depay a mené le réveil d’un OL qui restait sur trois rencontres sans victoire en championnat. Le Néerlandais, qui vit très certainement ses derniers moments à Lyon, a ouvert le score pour son équipe sur un cafouillage faisant suite à un corner, après un loupé de Lucas Paqueta (21e). Un but rapide qui a rassuré les Lyonnais, avant que Paqueta ne fasse le break juste avant la mi-temps sur une offrande de Karl Toko-Ekambi (41e).

Dans ce nouveau système de jeu, Toko-Ekambi, Depay et Paqueta se baladaient entre les lignes, Maxence Caqueret profitait d’un peu de temps de jeu pour exceller au milieu de terrain tandis que Islam Slimani montrait des bribes de complicité avec son capitaine. Jusque-là, Rudi Garcia s’obstinait à faire jouer Tino Kadewere, sur la corde raide physiquement depuis plusieurs semaines et qui s’est finalement blessé en milieu de semaine. L’attaquant algérien, auteur d’un but refusé pour hors-jeu en deuxième période (78e), pourrait être une alternative crédible à la pointe de l’attaque en cette fin de saison.

L’OL reste dans la course

À l’issue de cette victoire convaincante, l’OL ne devra pas non plus oublier les deux arrêts d’Anthony Lopes en première période, face à Stéphane Bahoken (17e) et Angelo Fulgini (28e). Des preuves s’il en fallait encore que Lyon n’est pas encore totalement maître de son sujet en cette deuxième partie de saison. Mais ce succès face à Angers a cela de positif que l'OL n’a pas oublié de jouer au retour des vestiaires, se procurant plusieurs occasions par Depay (50e), Paqueta (58e, 78e) et Toko-Ekambi, qui a raté l’immanquable à quelques centimètres des buts (55e). Le troisième but lyonnais, un lob sublime de Depay pour le doublé suite à une passe dans le bon timing de Paqueta, est venu confirmer cette impression de continuité (83e).

Alors que Lille, le PSG et Monaco foncent à grande vitesse lors de ce sprint final, ce succès arrive au bon moment pour l’OL. Un réveil idéal, Lyon restant au contact de ce trio de tête, à un point de Monaco, deux de Paris et cinq de Lille. L’OL jouera dans les prochaines semaines deux matches décisifs contre Lille (34e journée) et Monaco (35e journée). Deux chocs qui diront si le club de Jean-Michel Aulas retrouvera la Ligue des champions la saison prochaine. D’ici là, Lyon devra enchaîner dimanche prochain face à Nantes. Une fois de plus, l’OL jouera après ses concurrents directs. Rudi Garcia espère certainement que ses joueurs garderont la détermination affichée face à Angers ce dimanche soir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.