Ligue 1 : vainqueur de Dijon, Monaco tient le rythme de Paris et Lille

L'AS Monaco s'est imposé contre Dijon dimanche 11 avril (3-0) pour le compte de la 32e journée de Ligue 1 grâce à un but de Stevan Jovetic et un doublé de Wissam Ben Yedder. Troisième, le club du Rocher revient à un point du Paris Saint-Germain et à quatre du leader, Lille.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Wissam Ben Yedder en mode kamehameha. (VALERY HACHE / AFP)

Deux jours après la victoire de Lille contre Metz (2-0) et au lendemain de celle du Paris Saint-Germain contre Strasbourg (3-1), l'AS Monaco devait s'imposer ce dimanche 11 avril pour éviter de laisser s'envoler ses concurrents pour le titre de champion de France. Face à la lanterne rouge de la Ligue 1 et à domicile, le club du Rocher ne s'est pas manqué, même s'il a mis du temps à se mettre en route. 

Ben Yedder "game changer"

Après une première période timide, tout a basculé dans le second acte. Entré à la pause, Wissam Ben Yedder a changé le cours de la rencontre. L'international français n'a mis que deux minutes pour se signaler en obtenant un penalty (48e). Il l'a manqué mais Stevan Jovetic l'a repris victorieusement après l'arrêt de Saturnin Allagbé. Alors que Kevin Volland était absent à cause d'une bronchite, le Monténégrin en a profité pour marquer son cinquième but en 2021.

Pas du genre à rester sur un échec, Wissam Ben Yedder s'est chargé de doubler la mise d'un piqué subtil sur Allagbé, après avoir été servi dans la profondeur par Aleksandr Golovin (63e). Il s'est ensuite offert un doublé en se reprenant sur penalty à la 90e minute. Ses 16e et 17e buts en Ligue 1 cette saison auront permis de gonfler le score pour l'ASM dans un match où le club du Rocher pourra s'estimer heureux du manque de réalisme dijonnais. Mama Baldé a notamment manqué deux face-à-face avec Benjamin Lecomte (38e et 61e), voyant le premier être arrêté par le gardien monégasque et envoyant le deuxième directement en tribunes.

12e défaite d'affilée pour Dijon

Sans briller, les hommes de Niko Kovac se satisferont d'avoir pris les trois points obligatoires pour continuer à tenir le rythme dans le sprint final au titre de champion de France. "La pression est sur les trois autres équipes de devant. Elles occupent les trois premières positions depuis très longtemps. Nous, notre ambition, c'est de retrouver les compétitions européennes", se défendait l'entraîneur croate, décidé à avancer dans l'ombre. Avant le match de l'OL contre Angers (21h), ils sont troisièmes à un point du PSG et à quatre du leader lillois.

Quatre ans après la saison 2016/17, les Monégasques peuvent à nouveau se prendre à rêver quand Dijon peut déjà commencer à préparer sa descente en Ligue 2. Si le club bourguignon n'est pas encore mathématiquement relégué, il accuse un retard de 15 points sur la place de barragiste alors que 18 points restent à distribuer. Et toute perspective de rebond semble impossible pour le DFCO qui n'a pas connu autre chose que la défaite lors de ses 12 derniers matches de Ligue 1 : un triste record.

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.