Ligue 1 : l’OM arrache la victoire face à Montpellier grâce à un doublé de Dimitri Payet

Menés 2-0 à la mi-temps malgré une domination globale, les Marseillais ont égalisé puis sont passés devant grâce à une superbe partition collective en second période (3-2). 

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Dimitri Payet a inscrit un doublé face à Montpellier dimanche 8 août dont un superbe coup franc dont lui seul a le secret.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Dernier match de la 1ere journée de Ligue 1 et nouveau match de folie. L’Olympique de Marseille a fait chuter Montpellier, dans l'Hérault, dimanche 8 août, dans une rencontre où les Phocéens ont été menés 2-0 au bout de 35 minutes de jeu. Mais dynamités par leur duo de recrues De la Fuente/Under ainsi qu’un Dimitri Payet taille patron, les hommes de Jorge Sampaoli sont d’abord revenus dans la partie avant de passer devant en l’espace de 12 minutes. Une partition offensive assez épatante et très encourageante pour la saison marseillaise. 

Apprenez le réalisme avec Delort et Laborde

Pas d’action, pas de problème. Dominés pendant les 30 premières minutes de la rencontre, Andy Delort et Gaëtan Laborde ont fait tout avec quasi rien en l’espace de 5 minutes. D’abord grâce à Delort qui, sur un superbe centre enroulé osé, a trouvé les pieds de la recrue marseillaise Luan Peres, qui, mis sous pression par Laborde, a trompé son propre gardien en voulant défendre (30e). Quatre minutes plus tard, ce même Laborde a tenté un centre ou plutôt une frappe enroulée, lui seul sait ce qu’il voulait accomplir, qui a fini dans la lucarne droite d’un Steve Mandanda statique (34e). Deux buts inespérés avec une seule frappe cadrée sur ces 45 premières minutes, qui ont caché les défaillances d’une défense, désormais orpheline de Vitorino Hilton et Daniel Congré, en manque de repères. 

L'OM tient son nouveau trio d'attaque

Pour cette première en Ligue 1, Jorge Sampaoli a décidé d'aligner un onze de départ sans réel attaquant de pointe. Un choix tactique qui a empêché les Marseillais d’être dangereux dans la surface adverse en première période. Pourtant, l’OM a fait des différences sur ses ailes, grâce à des recrues qui avaient à cœur de montrer ce qu’elles valaient sur un terrain. Konrad de la Fuente à gauche et Cengiz Ünder ont fait énormément sur les ailes. Et s'ils ont longtemps buté sur un grand Dimitry Bertaud, ils ont finalement trouvé la faille sur une énième percée de De la Fuente qui a trouvé le Turc au second poteau pour offrir le premier but de la saison aux supporters marseillais (68e). 

Libéré par l’entrée de Dario Benedetto à la 63e, qui a endossé le rôle de 9, Dimitri Payet a renversé la partie et offert les trois points à l'OM. D’abord sur coup franc, bien aidé par un mur très mal placé (75e), puis sur une percée solitaire, après une perte de balle montpelliéraine au milieu de terrain, conclue par une frappe à ras de terre tout en finesse (80e). En manque de finition pendant toute la première période, l’OM a trouvé son tueur en son leader Payet, qui a assumé, dans toute sa splendeur, son rôle de patron offensif. Entre les débuts prometteurs du duo d’ailiers et un Payet très inspiré, tout ça sans vrai 9 pendant 60 minutes, Arkadiusz Milik étant toujours blessé au genou, l'OM version 2021/2022 a délivré une première partition palpitante, qui confirme tous les espoirs placés dans cet effectif après le mercato réalisé par Pablo Longoria, président du directoire, cet été. 

Un spectacle gâché par des jets de projectiles

Si la rencontre fut splendide sportivement, on ne peut pas dire la même chose des supporters présents à la Mosson ce soir. Les joueurs de l’OM ont été ciblés par des jets de projectiles. Valentin Rongier, remplaçant, a notamment été touché à la tête par une bouteille, au moment du deuxième but de Dimitri Payet. Après plusieurs avertissements, les arbitres ont finalement interrompu la partie pendant une dizaine de minutes en fin de match. Les spectateurs sont de retour dans les stades, les débordements aussi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.