Incidents Nice-Marseille : un membre du staff de l'OM suspendu et le prochain match à l'Allianz Riviera à huis clos

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu ses premières décisions mercredi après les incidents survenus entre Nice et Marseille lors de la 3e journée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les supporters niçois ont envahi la pelouse de l'Allianz Riviera pendant la rencontre Nice-Marseille, dimanche 22 août. (VALERY HACHE / AFP)

Moins de 72 heures après les faits, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a rendu une première partie de son verdict. Après audition des dirigeants de l'OGC Nice et de l'Olympique de Marseille ce mercredi 25 août, l'instance de la LFP a annoncé la suspension de Pablo Fernandez, un membre du staff de l'OM, ainsi que la tenue à huis clos du prochain match à domicile de Nice, face à Bordeaux samedi 28 août. La LFP annonce que d'autres décisions seront rendues le 8 septembre prochain.

Ces sanctions disciplinaires font suite aux débordements constatés à l'Allianz Riviera de Nice à l'occasion du match entre les Aiglons et les Olympiens, dimanche soir. Après un jet de bouteille en plastique qui avait atteint Dimitri Payet dans le dos, la situation avait dégénéré et plusieurs supporters niçois avaient pénétré sur la pelouse, entraînant l'interruption de près d'une heure et demie d'un match qui ne reprendra finalement pas après le refus des Marseillais de revenir sur la pelouse.

Dans les échauffourées, le préparateur physique marseillais Pablo Fernandez, l'un des adjoints de l'entraîneur Jorge Sampaoli, avait asséné un coup de poing à un supporter niçois. Il a été privé de toutes fonctions officielles par la LFP. Le lendemain de la rencontre, le préfet des Alpes-Maritimes avait annoncé la fermeture, pour les quatre prochains matchs à domicile de Nice, de la tribune Populaire Sud, d'où sont partis les jets de bouteille pendant la rencontre.

Le sort de la rencontre décidé le 8 septembre

La LFP a donc décidé d'ajouter à cela un match à huis clos. Aucun supporter ne pourra donc accéder à l'Allianz Riviera samedi lors du match entre l'OGC Nice et les Girondins de Bordeaux comptant pour la 4e journée de Ligue 1.

La commission de discipline de la LFP n'a pas rendu l'ensemble de ses décisions, le dossier a été placé en instruction. Elle se réunira à nouveau le 8 septembre prochain pour étudier cette fois le comportement des joueurs, ceux des supporters et plus globalement l'envahissement de la pelouse.

L'instance se penchera également sur le sort de la rencontre. Lorsque le match a été arrêté, à la 76e minute, Nice menait 1 but à 0, mais le résultat n'est actuellement pas comptabilisé dans le classement de la Ligue 1. L'Olympique de Marseille, dont les joueurs avaient décidé de ne pas retourner sur la pelouse de peur de ne pas voir leur sécurité garantie, a soumis l'idée de rejouer le match sur terrain neutre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.