Cet article date de plus de deux ans.

Incidents Nice-Marseille : ce que prévoit le règlement de la LFP au sujet du forfait d'une équipe

Après les incidents survenus dimanche lors de la rencontre entre Nice et Marseille, le vainqueur du match n'a toujours pas été officiellement prononcé. Ce cas de figure, très particulier, n'est d'ailleurs pas directement évoqué dans le règlement de la Ligue de football professionnel. 

Article rédigé par franceinfo: sport, Célia Sommer
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Dimitri Payet lors de la rencontre face à l'OGC Nice, le 22 août 2021.  (JEAN CATUFFE / AFP)

Depuis l'arrêt du match entre l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille à la suite de graves incidents à l'Allianz Riviera, dimanche 22 août, les spéculations vont bon train au sujet d'une possible victoire par forfait des Aiglons, qui doit encore être entérinée par la Ligue de football professionnel (LFP).

Malgré la volonté de la ligue de reprendre le match dimanche soir après une heure et demie d'interruption, seuls les joueurs niçois, qui menaient alors 1-0, sont en effet revenus sur la pelouse. Le club phocéen, en accord avec les arbitres de la rencontre, a lui refusé de reprendre la partie, craignant pour la sécurité des joueurs marseillais, dont certains ont été blessés par des supporters adverses lors des échauffourées survenues à un quart d'heure de la fin du match.

Au lendemain de cette dernière rencontre de la 3e journée de Ligue 1, la LFP n'a toujours pas actualisé sur son site le nombre de matchs joués par l'OM et Nice (toujours deux et pas trois), ni les points des deux équipes (toujours 4 chacune). Il n'y a donc, pour le moment, pas de vainqueur officiel et ce qui s'apparente à un forfait de l'OM, selon le réglement de la ligue, attend encore une validation des instances dirigeantes. Les deux clubs méditerranéens seront entendus mercredi 25 août par la commission de discipline de la LFP.

Mais que prévoit exactement le règlement de la ligue lorsqu'une équipe ne se présente pas sur le terrain ? "L’absence de l’une, ou des deux équipes, est constatée par l’arbitre un quart d’heure après l’heure fixée pour le commencement de la partie". Mais cette absence n'implique pas forcément un forfait : "La commission des compétitions est ensuite automatiquement saisie de cette absence afin de juger de l’acquisition du forfait, ou de statuer sur l’existence ou non de circonstances exceptionnelles susceptibles de pouvoir justifier l’absence de l’une des deux équipes", dispose l'article 544 du règlement 2021-2022 de la LFP.

Un flou juridique ? 

Afin de ne pas perdre le match par forfait, l'équipe en question devra donc faire valoir l'existence de "circonstances exceptionnelles" auprès de la commission des compétitions, qui "s’attachera ainsi à apprécier la diligence dont le club a fait preuve dans le cadre de l’organisation de son déplacement."

Mais, dans le cas précis de l'Olympique de Marseille, il n'est pas exactement question d'un "commencement de partie", ni d'un "empêchement lié à l'organisation de son déplacement", puisque l'équipe était bien présente au stade et a simplement refusé de reprendre la rencontre compte-tenu des événements passés.

Il y a bien un article (549) qui fait référence au cas spécifique des interruptions de matchs en cas d'incidents. Mais celui-ci n'apporte pas plus de précisions, et n'évoque pas le refus d'une équipe de se présenter sur le terrain en cas de reprise du jeu.

La LFP se retrouve donc face à un cas très particulier, qu'elle n'avait pas forcément anticipé dans son règlement. L'affaire est donc épineuse pour les instances dirigeantes. Si le passage des deux clubs devant la commission de discipline mercredi devrait permettre d'y voir un peu plus clair, impossible, pour l'heure, de savoir quel sera le dénouement et qui sera le vainqueur de cette sombre soirée pour le football français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.