FC Nantes : Raymond Domenech licencié après sept matches sur le banc nantais

Raymond Domenech a été démis de ses fonctions d’entraîneur du FC Nantes, mercredi 10 février, après seulement 46 jours passés sur le banc selon nos confrères de Radio France. Arrivé fin décembre pour sauver le club de la relégation, l'ex-sélectionneur des Bleus n'aura gagné aucun match avec les Canaris. Antoine Kombouaré, ancien de la maison jaune, va lui succéder sur le banc.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Raymond Domenech ne dirigera plus le FC Nantes après avoir été limogé le mercredi 10 février.(SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP) (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Raymond Domenech et le FC Nantes, c'est déjà fini. Les Canaris se séparent de l'ancien sélectionneur des Bleus quarante-six jours seulement après son arrivée. L'entraîneur de 69 ans avait posé ses valises à Nantes en décembre dernier pour remplacer Patrick Collot, qui assurait l'intérim après le départ de Christian Gourcuff

Avec seulement sept matches à son compteur, l'ancien sélectionneur des Bleus aura eu le règne le plus court de l'ère Waldemar Kita, le président du club. Recruté pour relancer les Canaris, alors 15es de Ligue 1, Raymond Domenech n'a pas gagné un seul match sur le banc nantais (quatre nuls pour trois défaites). Sous ses ordres, le club est même tombé à la 18e place du championnat. Troisième entraîneur de la saison, Domenech est le dix-huitième (si l'on prend en compte les deux passages de Michel Der Zakarian) à passer sur le banc nantais depuis l'arrivée de Waldemar Kita à la tête du FC Nantes, en 2007. 

Son successeur sur le banc sera un ancien canari. Formé à la Jonelière et passé pro avec le FC Nantes, Antoine Kombouaré fera son retour sur les bords de l'Erdre comme entraîneur. Habitué des missions sauvetage ces dernières saisons avec plus ou moins de réussite (Dijon et Toulouse), l'ancien coach du PSG va une nouvelle fois endosser son costume de pompier. La situation n'est pas encore désespérée mais entre un président aux allures de pyromane, des supporters en colère et une équipe en position de barragiste, les foyers ne manquent pas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.